L'entente entre Québec et Lévis sera en vigueur pour la saison hivernale 2020-2021, soit du 1er octobre 2020 au 30 avril 2021.
L'entente entre Québec et Lévis sera en vigueur pour la saison hivernale 2020-2021, soit du 1er octobre 2020 au 30 avril 2021.

Québec et Lévis unies par une montagne de sel!

Parfois à couteaux tirés, les mairies de Québec et Lévis partagent un goût commun pour le sel. Au point de s’unir pour en commander des montagnes!

L’an dernier a marqué une première. Durant l’été, les deux villes voisines ont lancé une commande d’envergure : 39 000 tonnes de sel. Un contrat que les deux seuls fournisseurs intéressés se sont divisé; une cagnotte d’environ 4,32 millions $.

Bien sûr, on est loin de l’achat de sel de table! Il est plutôt question de l’épandage massif de chlorure de sodium sur le bitume par les municipalités dont les citoyens-automobilistes semblent allergiques à l’accumulation de neige. En tout cas, plusieurs occupent les longues soirées d’hiver en critiquant la qualité du déneigement.

Donc, les administrations de Québec et Lévis investissent gros pour faire fondre la cause de cette rage. Et ont pensé qu’en regroupant leurs achats, il y aurait peut-être des économies à la clef.

«C’est Lévis qui a eu l’initiative de cette demande en 2019», raconte Wendy Whittom, conseillère en communication pour la capitale. Faut croire qu’il y a eu des gains puisque les mairies ont décidé de mettre de côté leurs différends, notamment sur le transport en commun, pour récidiver en prévision de l’hiver prochain. «C’est la seconde année que la Ville de Québec ajoute un lot dans son appel d’offres pour la Ville de Lévis.»

«Ainsi les deux Villes jouissent d’une économie d’échelle», ajoute Mme Whittom. «Et Lévis bénéficie des termes du contrat de la Ville de Québec qui sont avantageux quant à la flexibilité des commandes de sels (il y a une marge de plus ou moins 20 % qui permet la commande de sels additionnels en cours d’hiver à l’intérieur du même contrat).»

L’harmonie règne donc dans le dossier du sel de déglaçage. Il ne faudrait cependant pas s’emballer, célébrer tout de suite! Les associés de convenance se jaugent encore : «Cette union […] ne comporte pas d’année de renouvellement, celle-ci sera en vigueur pour la saison hivernale 2020-2021, soit du 1er octobre 2020 au 30 avril 2021», lit-on dans un document récemment remis aux élus de Québec.

Dès le printemps

Au fait, vous êtes peut-être surpris de lire au sujet du déneigement alors que le thermomètre frisquet joue avec encore avec nos nerfs et que l’été tarde? Mais, dans les officines municipales, dès une saison des chasse-neiges terminée, les fonctionnaires préparent la reprise inéluctable des activités.

Aussi, puisqu’il faut des montages de fondant, ils commandent tôt. D’autant plus qu’il faut organiser le transport du précieux sel de voirie, souvent par bateau.

«La livraison de tous les lots est effectuée au port de Québec comme à l’habitude», note d’ailleurs Wendy Whittom. «Les frais de livraison vers chaque arrondissement ou vers Lévis sont inclus dans le coût.»