Québec à un cheveu d’être «ville équitable»

La Ville de Québec est à un cheveu d’obtenir la désignation officielle de «ville équitable». Elle serait la dixième à obtenir cette reconnaissance dans la province.

Vendredi en conférence de presse, le Consortium du commerce équitable de Québec (CceQC) a présenté la programmation variée du 15e Mois du commerce équitable de Québec. Les activités se dérouleront tout le mois de mai. Il sera possible de consulter cette programmation sur le site Web du Consortium dans les prochains jours.

Par le fait même, il a été annoncé qu’une seule exigence restait à être confirmée pour l’obtention officielle de la désignation «ville équitable». La Ville en avait fait la demande le 17 décembre dernier, et un seul critère reste à être peaufiné.

«C’est l’engagement politique qu’à l’hôtel de ville, il y aura des produits certifiés équitables. Il manque une résolution officielle de la part des élus», explique la conseillère en environnement Louise Babineau, qui travaille au Service de la planification de l’aménagement et de l’environnement à la Ville de Québec.

Le Consortium collabore avec la Ville et travaille sur l’obtention de cette désignation depuis 2013. Il devait recueillir plein d’informations et créer plusieurs dossiers afin de prouver que la ville répond correctement aux exigences.

«Ce n’est pas évident, il faut parler à plusieurs commerçants et ils ne sont pas toujours disponibles. On répond à quatre des cinq critères. On doit avoir un comité diversifié, qui est notre consortium. Il y a aussi la disponibilité des produits équitables, on doit avoir X points de vente par tranche de population Y, et on dépasse largement ce nombre. Ensuite on doit prouver la sensibilisation du public, et notre comité a déjà organisé une trentaine d’événements depuis 2012, dont le Mois équitable chaque année. Puis le quatrième c’est le soutien de la communauté. Les organismes doivent écrire des lettres d’appui, et on en a déjà reçu 32. Il manque juste le soutien du municipal. C’est plaisant de voir tous nos efforts porter fruit. Je pense que la ville démontre qu’elle est motivée et on est sur la bonne voie à Québec», indique Mathieu Papillon Darveau, coordonnateur pour le Consortium.

Il est à noter que l’Université Laval et le Cégep Garneau sont également en processus pour l’obtention de la désignation Campus équitable, le Cégep St-Lawrence en a déjà fait l’acquisition en septembre 2018.