Les nouvelles affiches électorales de Québec 21 ont le mérite de la clarté. Le chef du parti, Jean-François Gosselin, soutient que le transport est le thème principal de la campagne électorale.

Québec 21 invite à voter «pour le 3e lien et contre le SRB»

Je vote pour le 3e lien et contre le SRB. Après l’avoir dit et redit au cours des derniers mois, Québec 21 l’écrit maintenant sur de nouvelles affiches électorales qui ont fait leur apparition sur le territoire de la Ville de Québec depuis quelques jours.

«Pendant les trois premières semaines de campagne, on voulait montrer qu’on était capable de gérer une ville, mais le thème principal de la campagne, c’est ça», explique au Soleil le chef de QC21, Jean-François Gosselin.

«Ça», c’est l’élection référendaire qu’il réclame depuis le début de la lutte électorale, même avant. Le message est maintenant véhiculé sur huit immenses affiches de 4 X 8 pieds à raison d’une par district. On peut lire «Je vote pour le 3e lien» accompagné d’une case cochée avec un crochet bleu au-dessus de la tête du chef. Elle est suivie d’une case avec un X rouge au côté de la mention «contre le SRB» sous laquelle se trouve la tête du candidat du district.

«La stratégie était prévue dès le départ, confirme M. Gosselin. D’ici le vote par anticipation, on va en parler davantage», poursuit-il. Comme quoi Québec 21 veut remettre de l’avant l’un de ses engagements phares.

«On n’a pas spécifié que le 3e lien doit être à l’est parce que tout le monde veut que ça soit là à part Régis Labeaume», poursuit M. Gosselin.

Thème majeur

Le thème de la mobilité prend de plus en plus d’espace depuis vendredi. La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, a pris l’initiative avec l’annonce d’un projet de tramway de 11,5 kilomètres entre Sainte-Foy, la Colline parlementaire et Saint-Roch. 

Le lendemain, le maire sortant s’est positionné contre un tramway. Il préfère parler d’un réseau structurant de transport en commun qui devra desservir l’est et le nord de la ville. M. Labeaume a promis des consultations après l’élection et refuse de définir ce réseau.

QC21 demeure convaincu que le maire sortant reviendra avec un projet de SRB. Pour sa part, il préfère améliorer le réseau de transport en commun existant et insiste plutôt sur la nécessité d’un 3e lien dans l’est.