Québec 21 demande de réévaluer le financement au tramway

Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville croit que les gouvernements fédéral et provincial devraient réévaluer la pertinence de financer le projet de tramway de la Ville de Québec. Il fait cette requête après avoir pris connaissance d’une étude comparative de divers modes de transport, qu’il juge incomplète pour aller de l’avant.

«On savait que le projet de tramway avait été fait sur un coin de table. On a trouvé la napkin.» Jean-François Gosselin réagissait ainsi à un texte du Journal de Québec paru mercredi qui titrait que «la Ville de Québec a choisi avec de minces études» entre un métro et un tramway. 

Dans l’article, on explique avoir demandé par l’accès à l’information «l’étude comparative des coûts et bénéfices des différents modes de transport urbain structurant qui justifie le choix du tramway». Le document reçu de 13 pages comporte des fiches synthèses des avantages et inconvénients de différents modes de transport en commun du tramway au métro en passant par le monorail et le projet futuriste d’hyperloop.

Cette réponse de la Ville, conclut le chef de Québec 21, signifie que l’analyse est insuffisante pour faire un choix éclairé. À titre comparatif, il avait en main une étude de 160 pages concernant le projet de Réseau express métropolitain de Montréal.

«Nous demandons aux gouvernements Trudeau et Legault s’ils acceptent toujours de financer un projet de 3 milliards $ d’argent public pour le tramway de Régis Labeaume basé sur une étude de 13 pages», a-t-il lancé.

M. Gosselin se questionne aussi à savoir pourquoi sa propre équipe n’a pu obtenir ce même document réalisé en septembre 2017 à la suite d’une demande d’accès à l’information formulée en mars 2018.

«Une des questions qu’on se pose c’est s’il existe d’autres études. Et si oui, qu’il [le maire] les rende publiques. Il manque encore beaucoup de détails. Il faut qu’on nous démontre en quoi le tramway est le meilleur projet pour Québec», insiste celui qui dit poser cette question depuis l’annonce du projet au printemps 2018 sans avoir obtenu de réponses.

Tout a été dit

Le président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), le conseiller Rémy Normand, préfère tourner en blague cette nouvelle attaque. «En désinformation, il y en a qui sont champions, a-t-il lancé à l’endroit des membres de l’opposition.

«Tout a déjà été expliqué. Ce n’est pas un projet de tramway, mais 15 projets avec tous les ajouts comme les métrobus, les Parc-O-Bus, etc. On va rejoindre 65 % de la population et 99 % des nouveaux lieux d’emplois à 10 minutes de marche d’un moyen de transport. On l’a expliqué en conférence de presse. Tous les documents sont publics», soutient-il.

Il trouve aussi paradoxal que ceux qui demandent de nouvelles études sur le tramway sont les mêmes qui souhaitent un troisième lien à l’est sans étude, les accusant de vouloir faire dérailler le projet.


« Tout a déjà été expliqué. Ce n’est pas un projet de tramway, mais 15 projets avec tous les ajouts […] »
Rémy Normand, président du Réseau de transport de la Capitale

Enfin, il se réjouit de l’appui au projet confirmé par le cabinet du ministre des Transports après cette sortie de l’opposition.

Mais si tout a été si bien expliqué, alors pourquoi un doute persiste encore?

«Dans les prochaines semaines, on va faire un effort de communication et on va expliquer pourquoi on pose tel ou tel geste», promet-il.