Pierre Thibault aurait aimé un édifice plus petit à l'entrée de la ville et non un gratte-ciel de 65 étages.

Projet Le Phare: «rien d'exceptionnel», selon l'architecte Pierre Thibault

L'architecture de la nouvelle tour de verre de 65 étages présentée hier par le Groupe Dallaire ne fait pas l'unanimité.
Le Phare de Québec n'éblouit pas tous les architectes de la région. Pierre Thibault aurait aimé pouvoir dire wow, mais «il n'y a rien d'exceptionnel dans tout ça», a commenté l'architecte de Québec quelques heures après le dévoilement du projet.
«C'est correct, mais ce n'est pas le projet phare que l'on souhaitait.»
M. Thibault aurait aimé un édifice plus petit à l'entrée de la ville et non un gratte-ciel de 65 étages.
«C'est deux fois le complexe G [31 étages]», souligne-t-il. «C'est une vision qui est peut-être mal adaptée à ce dont on a vraiment besoin à Québec. Je ne crois pas que c'est le meilleur projet qu'on puisse avoir. Cela a un effet de déséquilibre incroyable. C'est une tour d'une grandeur démesurée.»
Selon l'auteur de plusieurs livres, une tour de plus petite taille aurait été beaucoup plus raisonnable. «Ce qu'on appelle actuellement le centre-ville, c'est deux centres commerciaux avec une tour. Lorsque je me promène à travers le monde, ce n'est pas ça un centre-ville. On aurait été mieux de faire cinq tours de 12 étages qu'une de 65. Certains promoteurs vont voir ça autrement, mais pour moi, ce n'est pas ma vision de la ville.»