Dès l’ouverture, la nouvelle clinique de dépistage d’ExpoCité était déjà bien achalandée samedi matin.
Dès l’ouverture, la nouvelle clinique de dépistage d’ExpoCité était déjà bien achalandée samedi matin.

Première journée de dépistage à la nouvelle clinique d'ExpoCité

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Dès l’ouverture, la nouvelle clinique de dépistage d’ExpoCité était déjà bien achalandée, samedi matin. Des dizaines d'automobilistes faisaient la file pour obtenir leur test. 

L'ouverture d'un deuxième centre de dépistage survient après deux journées fortement achalandées du côté de la clinique à l'auto, dans le stationnement du centre commercial Fleur de Lys. Devant l'affluence record des derniers jours, la Direction régionale de santé publique n'a eu d'autre choix que d'ouvrir la clinique temporaire d'ExpoCité, afin d'éviter l'engorgement, précisait la porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Annie Ouellet. 

La clinique de dépistage de Fleur de Lys demeure «le plus grand centre de la région, avec une capacité d'environ 1000 dépistages par jour», selon les statistiques des instances de santé. Depuis jeudi, le nombre de prélèvements a explosé, après l'annonce d'une éclosion au Costco de Lebourgneuf, plus tôt cette semaine.

L'ouverture d'un deuxième centre de dépistage, à ExpoCité, survient après deux journées fortement achalandées du côté de la clinique à l'auto du centre commercial Fleur de Lys.

Jeudi, 1345 prélèvements ont été effectués dans le stationnement du centre commercial au cours de la journée, environ le double des données enregistrées dans les dernières semaines. Le record d'achalandage aurait toutefois été battu vendredi, alors que 1440 personnes ont reçu un test de dépistage à Fleur de Lys. 

Tout porte à croire que la journée de samedi aura atteint de nouveaux sommets, avec l'ouverture de la deuxième clinique située à ExpoCité. On prévoit être en mesure d'y administrer entre 300 et 500 tests de dépistage par jour. La clinique pourrait demeurer ouverte pour la semaine à venir, selon ce que rapporte Radio-Canada.

Plus de prélèvements

Signe d'un réel besoin d'augmenter le nombre de prélèvements quotidiens dans la Capitale, des dizaines et des dizaines d'automobilistes ont fait la file toute la journée samedi, en attente de leur test de dépistage de la COVID-19.

À l'ouverture des portes, vers 8h, au moins une cinquantaine de voitures se trouvaient déjà au nouveau centre de dépistage temporaire sans rendez-vous, situé dans le stationnement d’ExpoCité.

On prévoit administrer entre 300 et 500 tests de dépistage par jour à la nouvelle clinique temporaire d'ExpoCité.

Maurice Labrecque a d'ailleurs été le premier à rencontrer le personnel. Il était présent sur place vers 6h samedi matin. Il est un client du Costco de Lebourgneuf, il y est allé dans les alentours du 4 août.

«Je suis allé hier à Fleur de Lys, mais je suis tombé dans la période où on avait fermé l’accès, on m’a dit qu’il y avait environ 4h d’attente. Quand j’ai vu qu’une nouvelle clinique ouvrait ce matin, je me suis dit que j’irais de bonne heure», raconte le résident du secteur Chauveau.

Puisque la Santé publique recommandait aux clients qui présentaient des symptômes et qui avaient fréquenté cette succursale Costco entre le 1er et le 13 août d’aller se faire dépister, M. Labrecque n’a pas souhaité «prendre de chance», bien qu’il ne présentait pas de symptôme, dit-il.  

À LIRE AUSSI: Affluence record de dépistage: une nouvelle clinique ouvre à ExpoCité
À LIRE AUSSI: Bilan Québec et Chaudière-Appalaches: un neuvième employé du Costco Lebourgneuf positif à la COVID-19

Cette demande survient après l'annonce, jeudi, d'une éclosion de COVID-19 parmi les membres du personnel du Costco de Lebourgneuf. En date de vendredi soir, neuf employés du magasin de la rue Bouvier avaient obtenu des tests positifs à la COVID-19, et ce, depuis jeudi. 

Les autorités de Santé publique demandaient aux 450 employés du Costco de se faire dépister de façon préventive. Les personnes atteintes du virus ont été placées en isolement.