La Ville permettra dorénavant des édifices de 33 mètres, soit entre 10 et 11 étages, le long du boulevard Charest Est, entre Langelier jusqu'au secteur des bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency.

PPU Saint-Roch: hauteurs modifiées et début de la consultation

Les premières vagues de consultations sur les plans de la Ville de Québec pour la partie sud de Saint-Roch ont donné 40 modifications au projet de Programme particulier d'urbanisme officiellement soumis à la population.
Parmi les changements apportés, la Ville réduira la hauteur permise pour un éventuel développement sur le stationnement Dorchester bordé par les rues Dorchester, Saint-Vallier Est, Caron et  Sainte-Hélène. Le propriétaire, Kevlar, a présenté en septembre son plan de développement contenant une place publique, trois édifices passant graduellement de cinq à neuf étages, des zones d'espace vert, des stationnements souterrains et des commerces comme une épicerie ou un café.
«On abaisse les hauteurs de 28 à 25 mètres soit un maximum de huit étages avec une gradation du côté de Caron», a indiqué vendredi au Soleil la conseillère responsable de l'aménagement, Julie Lemieux.
L'élue dit avoir ainsi entendu les résidents de l'édifice le Gutenberg. «On a aussi éloigné le développement de la rue Sainte-Hélène pour éviter l'effet de tunnel qu'ils craignaient», a-t-elle ajouté.
La nouvelle mouture du PPU contient aussi un espace vert supplémentaire dans le secteur et un autre «mini parc» a été ajouté au coin de la rue du Pont et de la Salle.
«On a été à l'écoute, on tente de trouver des compromis entre les citoyens et les promoteurs», a soutenu Mme Lemieux.
Plus haut sur Charest
Le PPU qui sera présenté en séance d'information le 29 mars a aussi été modifié en fonction des demandes des promoteurs. Le document permet dorénavant des édifices de 33 mètres, soit entre 10 et 11 étages le long du boulevard Charest Est, entre Langelier jusqu'au secteur des bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency. 
Mais Julie Lemieux est ferme : pas question pour autant de permettre le développement sous les bretelles, là où l'administration Labeaume veut faire un parc.
«Il n'y a pas de changement. La Ville veut y consacrer un parc et l'idée  avait été bien reçue. Comme le parc Victoria qu'on veut aménager davantage qu'il ne l'est présentement.»
La séance d'information aura lieu le mercredi 29 mars, à 19h à l'École nationale d'administration publique (ENAP) du 555, boulevard Charest Est. 
Des auditions publiques auront lieu le  mercredi 3 mai à 19h et le jeudi 4 mai, à 9h au Club social Victoria du 170, rue du Cardinal-Maurice-Roy.
La date limite pour s'inscrire ou déposer un mémoire pour ces auditions des opinions est le jeudi 27 avril à 16h.
«Un mémoire peut prendre la forme de quelques phrases, d'une page ou d'un document plus imposant», indique la Ville de Québec. «Les citoyens qui voudraient faire un commentaire spontané peuvent aussi profiter des séances d'audition des opinions pour le faire sans être inscrits au préalable.»