Même s'il est signé du nom du conseiller de Saint-Louis-Sillery Paul Shoiry (photo), le document de 16 pages déposé pour la consultation sur le Programme particulier d'urbanisme (PPU) de Sillery est endossé par les deux autres élus de Démocratie Québec, Anne Guérette et Yvon Bussières.

PPU de Sillery: Shoiry propose un mémoire de «compromis»

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Paul Shoiry, présentera mardi un mémoire proposant un «compromis» de 400 à 450 unités de logement sur les terres patrimoniales de Sillery.
Même s'il est signé du nom du conseiller de Saint-Louis-Sillery, le document de 16 pages déposé pour la consultation publique sur le Programme particulier d'urbanisme (PPU) de Sillery est endossé par les deux autres élus de Démocratie Québec, Anne Guérette et Yvon Bussières, a précisé M. Shoiry.
Contrairement au PPU de l'administration Labeaume qui propose la construction de 800 unités de condos - M. Shoiry soutient plutôt qu'il s'agit de plus de 1000 -, Démocratie Québec en propose entre 400 et 450 et de plus petits gabarits.
M. Shoiry demande aussi le retrait du projet Domaine-sous-les-Bois sur les terres des religieuses de Jésus-Marie. Le promoteur Marc Simard a toutefois déjà eu le feu vert de la Ville de Québec et du ministère de la Culture.
Paul Shoiry propose aussi dans son mémoire le statu quo pour le secteur du Faubourg Saint-Michel et de l'aréna de Sillery. Fervent défenseur de l'aréna que l'administration Labeaume entend démolir, M. Shoiry ne souhaite aucun nouveau développement dans ce quartier au passé ouvrier.
«Échelle plus humaine»
Le chef de l'opposition est toutefois en accord avec le développement des terres des soeurs Augustines et de Sainte-Jeanne-d'Arc et du cimetière Saint-Patrick, mais en souhaitant des immeubles de plus petits gabarits, de deux ou trois étages. «On peut penser à des duplex, des triplex ou des maisons en rangées. Quelque chose à échelle plus humaine», a dit M. Shoiry en point de presse devant l'église Saint-Michel.
Le conseiller se dit convaincu que son mémoire visant le compromis sera considéré lors des consultations pour d'éventuels amendements apportés au PPU. Il croit aussi que l'idée de Démocratie Québec plaira aux citoyens de Sillery. «Je prends le pari que cette proposition va aller chercher une acceptabilité sociale assez grande», a-t-il affirmé.