Pour le spectateur curieux (lire sportif ou mélomane)

Le grand des grands

Je sais, je vous propose encore de la musique pour sortir en fin de semaine. Sauf que ma raison est plus que valable, car un des plus grands de la chanson québécoise est en ville.

Simplement en tentant de me préparer à écrire cette chronique, je suis retombée dans l’œuvre gigantesque de Daniel Bélanger. Gigantesque, parce qu’à vouloir nommer quelques-uns de mes coups de cœur de l’auteur-compositeur-interprète, je me suis retrouvée à en noter une bonne vingtaine.

La folie en quatre, Opium, L’autruche, Les deux printemps, Imparfait, l’album Rêver mieux en entier, Drôle de personne, Fermeture définitive, Amusements, Étreintes, La collision, Tu peux partir… et maintenant Ère de glace et Il y a tant à faire.

Tous ces titres ne sont pas suffisants pour vous convaincre d’aller entendre Daniel Bélanger vendredi soir? Sachez qu’il s’agit de son dernier spectacle annoncé à Québec pour sa tournée Paloma. Faites comme moi, allez (re)découvrir notre grand de chez nous.

Vendredi à 20h au Grand Théâtre de Québec

Entrée: à partir de 39 $ par personne (info et réservation: grandtheatre.qc.ca)

***

Après le foot, le basket

Sa popularité est indéniable — j’en ai d’ailleurs parlé ici-même à plusieurs reprises —, mais il n’y a pas que le football du Rouge et Or qui vaille la peine d’être vu. Je le mentionne parce que l’équipe de Glen Constantin fait parfois ombrage aux autres athlètes de l’Université Laval. 

Par exemple, saviez-vous que les joueuses de rugby se sont récemment inclinées en finale du Championnat canadien? Pas rien, quand même!

Et si la saison de football universitaire tire à sa fin, celles de basketball et de volleyball, elles, s’entament à peine. Après avoir récemment entendu parler des équipes féminine et masculine de basket pour leur participation à une brillante pub de la SAAQ visant à contrer le texto au volant, c’est l’occasion de les voir en action, et de constater le talent de tous nos étudiants-athlètes.

Basketball (programme double): vendredi dès 18h au PEPS de l’Université Laval

Volleyball féminin: dimanche dès 13h au PEPS de l’Université Laval

Entrée: 10 $ ou moins par personne (info et réservation: rougeetor.ulaval.ca)

***

La puissance des huit notes

Tout le monde connaît les huit notes signatures de la Symphonie n° 5 de Ludwig Van Beethoven. Mais derrière cette emblématique mélodie, marquante de simplicité, se déploient 36 minutes de puissance et de légèreté, où s’enchevêtrent violons, violoncelles, contrebasses, piccolo, hautbois, cors, trompettes et trombones.

Ce dimanche, l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) vous offre la chance d’entendre en direct du Grand Théâtre cette Symphonie en ut mineur, composée au début du XIXe siècle et devenue depuis l’une des plus populaires compositions classiques de tous les temps.

Avis aux parents: l’OSQ offre un service de garde gratuit pour les enfants de 5 à 12 ans. Ceux-ci ne seront pas en reste, car ils pourront explorer les coulisses de la scène et essayer des instruments de musique avant le concert. Sans contredit, une expérience pour toute la famille.

Dimanche à 14h30 au Grand Théâtre de Québec

Entrée: à partir de 23 $ par personne (info et réservation: osq.org)