Après avoir rejoint l’équipe nationale de Cuba pour un tournoi au Pérou, Vladimir Garcia retournera dans son pays.

Pour la première fois de leur histoire, les Capitales retranchent un Cubain

Pour la première fois de leur histoire, les Capitales de Québec ont retranché un joueur cubain de leur alignement en plein cœur d’une saison. À la veille de son départ pour les Jeux panaméricains, le lanceur Vladimir Garcia a été avisé qu’il ne reviendrait pas à Québec pour y terminer le calendrier.

Contrairement à l’arrêt-court Yordan Manduley et au premier-but Stayler Hernandez, qui s’aligneront toujours avec les Capitales après le tournoi disputé à Lima, au Pérou, le lanceur droitier retournera plutôt dans son pays.

Il faut dire que Garcia a été une vive déception depuis son arrivée à Québec. En huit matchs, il a conservé une fiche de 1-4 et une ronflante moyenne de points mérités de 7,66. En fait, il a concédé 21 points mérités en 24,2 manches de travail éparpillées entre cinq départs et trois sorties en relève.

Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, lui a fait savoir que son séjour au Canada était terminé après le match de mercredi, à Trois-Rivières, où il a encore éprouvé des ennuis. «Je pense qu’il comprenait la raison, il sait qu’il n’a pas fait le travail. On l’a essayé comme partant et en relève, mais dans les deux cas, ça n’a pas fonctionné», a expliqué Scalabrini à propos de sa décision de ne pas ramener le lanceur de 37 ans avec l’équipe après les Jeux panaméricains.

Comme ses deux compatriotes, Garcia s’est envolé pour rejoindre l’équipe nationale cubaine, jeudi. Lundi, ce sera au tour des joueurs canadiens de rejoindre leur sélection, soit Tyson Gillies, Dustin Molleken et Scott Richmond.

Pour compenser la perte de Garcia, les Capitales ont offert un contrat à Austin Chrismon, libéré par les Champions d’Ottawa, ces derniers jours. Il montrait un dossier de 2-3 avant d’être retranché par les Champions et de 26-27 en quatre saisons à Ottawa. Il devrait faire sa rentrée mardi, à Québec, contre les Aigles de Trois-Rivières.

Les Capitales ont aussi mis sous contrat le voltigeur canadien de 26 ans Connor Panas, qui a joué au niveau AAA dans les filiales des Padres de San Diego, cette saison. Il montre une moyenne en carrière de ,249 et revendique une saison de 18 circuits dans la Ligue de la Floride (A-fort) en 2017 avec l’organisation des Blue Jays. «Il jouera quatre matchs avec nous avant de partir, lui aussi, pour les Pan-Am. Par contre, son embauche nous sécurise pour le mois d’août, puisqu’il reviendra avec nous après ceux-ci», a noté Scalabrini à propos de celui qui disputait un premier match, jeudi, contre les Aigles. Le lanceur Lachlan Fontaine a aussi été remis sur la liste des joueurs actifs.

Série importante

Vendredi, les Capitales reçoivent les Champions d’Ottawa pour une série de trois matchs au Stade Canac. Il s’agit de l’équipe qui se retrouve dans leur mire pour obtenir la quatrième et dernière place donnant l’accès aux séries.

«Je ne dirais pas qu’il s’agit de la série qui fait que ça passera ou que ça cassera parce qu’il reste encore trop de matchs à jouer pour cela. Par contre, il faut qu’on remporte nos séries contre Ottawa et Rockland, on ne peut pas les échapper. Ce sera de rêver en couleur de croire qu’on peut encore finir premier, mais je suis convaincu qu’on peut finir la saison en force. Et si on le fait, je suis certain que les autres équipes ne voudront pas nous affronter. Le passé récent de la Ligue Can-Am raconte qu’il arrive souvent que ce soit l’équipe la plus hot en arrivant dans les séries qui l’emporte.»

Karl Gélinas sera le partant des Capitales pour le premier match (vendredi à 19h) contre la formation dirigée par son ancien coéquipier, Sébastien Boucher. Dans cette série, les Capitales devront cependant se frotter à Philippe Aumont, dimanche, qui vient d’établir un record personnel et de la Ligue Can-Am avec 18 retraits au bâton dans un match.