Pont de Québec: un 100e anniversaire fort couru

Était-ce une déclaration d'amour collective au vieux pont ou simplement des familles désirant profiter d'activités gratuites en une journée ensoleillée? Une chose est sûre, il y avait foule, à Québec et Lévis, samedi après-midi, pour célébrer les 100 ans du pont de Québec.
Amuseurs publics, concert d'orchestre, jeux gonflables et maquillage pour les enfants, les activités ne manquaient pas pour célébrer le pont sur la promenade Samuel-De Champlain, près du quai des Cageux, samedi après-midi. Sans compter l'immense reproduction du pont de Québec en gâteau concocté par les cuisiniers du Château Frontenac et découpé en 10 000 portions que les organisateurs espéraient écouler en fin d'après-midi. Il faut dire qu'il y avait de la demande, avec plusieurs milliers de personnes sur place, dont beaucoup de familles. 
«On est content. C'est le genre d'achalandage que l'on voulait, mais il fallait que la température soit de notre côté», s'est réjoui Jacques Desbois, responsable des célébrations avec la Société de valorisation du pont de Québec. Autour de 2000 personnes se sont aussi déplacées aux festivités de Lévis, au parc du Rigolet, a-t-il précisé. 
Pour l'organisateur, il ne fait aucun doute que le succès de foule de samedi prouve l'attachement qu'ont les gens de la grande région de Québec envers le pont. «On a voulu célébrer un membre de la famille, et la population a vraiment répondu. Aujourd'hui, je me suis promené et les gens avaient envie d'entendre parler du pont de Québec différemment. À part quelques blagues, pas beaucoup de monde a parlé de la rouille. On a plutôt eu la preuve que les gens voulaient souligner le 100e du pont et qu'ils considèrent sa sauvegarde importante.»
Effet positif
Si l'événement n'avait pas de visées politiques, malgré la présence de plusieurs représentants des différents paliers de gouvernement, M. Desbois était d'avis que la démonstration publique de samedi ne peut qu'avoir un effet positif dans le dossier de la peinture du pont. «Pour moi, on lance un message que l'on tient au pont et il semble être reçu très positivement par les politiciens présents.» 
Quant à l'absence de représentant du CN, propriétaire du pont et partenaire des célébrations, l'organisateur n'y voyait pas une crainte de l'entreprise de recevoir un accueil froid des gens de Québec. «Ça n'a pas fait partie de ma réflexion là-dessus. Ils ont donné un apport financier à la fête qui était dans les plus importants, mais ils ne voulaient pas être mis à l'avant.»
Les festivités se sont étirées jusqu'en soirée, samedi, alors que des bateaux illuminés ont paradé dans la nuit devant le quai des Cageux, avant une douzaine de minutes de feux d'artifice, sur le coup de 20h, devant le pont.