Le propriétaire des vêtements Baltrakon et de la boutique Article 721, Marc-André Roy, a produit un t-shirt avec le logo du pont de Québec afin de dénoncer la situation.

«Peins ton pont, Bill»: mobilisation 2.0 pour le pont de Québec

Un mouvement social prend forme sur le Web pour réclamer la fin des travaux de peinture sur le pont de Québec: «Paint your bridge Bill» (Peins ton pont, Bill). La mobilisation a même sa collection de vêtements.
Le message lancé par ce groupe officieux s'adresse directement à l'actionnaire principal du CN, entreprise propriétaire du pont, le multimilliardaire Bill Gates.
Dans une sortie commune il y a un peu plus d'une semaine, les maires de Lévis et Québec ont interpellé le fondateur de Microsoft pour qu'il prenne ses responsabilités et ordonne à la direction de la compagnie ferroviaire de terminer la restauration esthétique de l'infrastructure, interrompue il y a neuf ans.
Cette sortie a fait boule de neige et a inspiré une mobilisation citoyenne. Lancée le 15 novembre par une mère de famille de Québec, Marie-Ève Bois, l'initiative prolifère rapidement sur les réseaux sociaux. Sa vidéo a déjà été vue plus de 3000 fois. De nombreux autres messages adressés à l'homme d'affaires sont ainsi produits et circulent sur Internet pour défendre «un pont en manque d'amour».
Stratégie «inoffensive»
Marc-André Roy, propriétaire des vêtements Baltrakon et la boutique Article 721, a emboîté le pas en produisant un t-shirt pour répandre le mouvement. «[Le pont de Québec], c'est un emblème de Québec tant qu'à moi» dit-il au bout du fil. «Bill Gates et le CN sont des citoyens corporatifs. Moi comme propriétaire de boutique, j'en suis un à plus petit niveau. On prend soin de notre boutique, c'est la moindre des choses qu'eux fassent ça aussi [pour le pont].»
Le commerçant de Limoilou admet que la stratégie est plutôt «inoffensive». Mais reste que le message est bien là. «C'est cheap» de laisser le pont se détériorer, déplore-t-il.
Témoignant du côté «bon enfant» de la campagne, le logo apposé sur les t-shirts, une création de la designer graphique Marie-Pier Lemieux, est aussi offert en version à colorier pour les enfants.
En conclusion d'entrevue, Marc-André Roy avait un dernier message pour Bill Gates. «S'il vient peinturer son pont, je lui paie la pizza!» L'invitation est lancée.