Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Ville de Québec a reçu un signalement lundi à propos des graffitis peints sur des blocs de béton à l’entrée et à la sortie de la passerelle cyclopiétonne, construite et aménagée au coût de 6,1 millions $.
La Ville de Québec a reçu un signalement lundi à propos des graffitis peints sur des blocs de béton à l’entrée et à la sortie de la passerelle cyclopiétonne, construite et aménagée au coût de 6,1 millions $.

Passerelle cyclopiétonne de Limoilou: sitôt inaugurée, sitôt vandalisée [PHOTOS]

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Inaugurée il y a à peine cinq jours, la passerelle de la Tortue, qui enjambe la rivière Saint-Charles et relie le Vieux-Limoilou à l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, a déjà été vandalisée. 

La Ville de Québec a reçu un signalement lundi à propos des graffitis peints sur des blocs de béton à l’entrée et à la sortie de la passerelle cyclopiétonne, construite et aménagée au coût de 6,1 millions $. 

Cet acte de vandalisme «n’est pas sans conséquence pour la population, car les graffitis devront être nettoyés au cours des prochains jours, ce qui engendrera quelques milliers de dollars de dépenses de fonds publics», déplore David O’Brien, porte-parole de la Ville de Québec.

Citoyenne de Limoilou, Danielle Rousseau a été choquée cette semaine en voyant des graffitis apparaître sur la passerelle tout juste inaugurée. «Quand je l’ai empruntée, je me suis dit : «au moins, si c’était joli», dit-elle. Je suis trouve ça bien plate. C’est triste.» 

Mme Rousseau estime que la Ville devrait solliciter des artistes graffiteurs pour peindre une oeuvre sur les blocs de béton. «Si on ne fait rien, dit-elle, ça va revenir de toute façon».

La Ville de Québec a reçu un signalement lundi à propos des graffitis peints sur des blocs de béton à l’entrée et à la sortie de la passerelle cyclopiétonne, construite et aménagée au coût de 6,1 millions $.

La construction de la passerelle cyclopiétonne et l’aménagement de ses approches sur les deux rives de la rivière Saint-Charles ont coûté 6,1 millions $, répartis entre le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et la Ville de Québec. La passerelle a été inaugurée par le maire de Québec, Régis Labeaume, jeudi dernier. 

De nouveaux graffitis apparaissent chaque jour à Québec, engendrant des coûts importants de nettoyage pour la Ville, les institutions et les commerces.

Fin juin, la police de Québec avait notamment amorcé une enquête sur des graffitis haineux qui sont apparus sur le terrain du Centre de formation professionnelle Wilbrod-Bherer, face au parc Victoria.

De son côté, l’unité des renseignements criminels du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) effectuera une analyse «afin de déterminer s’il y a un phénomène émergeant dans le secteur ou s’il s’agit d’un geste isolé», indique David Poitras, porte-parole du SPVQ.

La passerelle de la Tortue, photographiée le jour de son inauguration, le 15 juillet