La Parade des jouets a fait le bonheur des petits et grands, samedi, en défilant dans les quartiers Saint-Sauveur, Saint-Roch et Limoilou.

Parade des jouets enchantée en basse ville

Ça y est: le décompte vers le temps des Fêtes est entamé, alors que la traditionnelle Parade des jouets a eu lieu samedi dans les quartiers de la basse ville de Québec.

Pour la famille de la petite Rosalie, six ans, c’est un rituel. Depuis trois ans, elle et ses parents s’installent sur la rue Saint-Joseph et attendent patiemment la venue du père Noël. C’est l’occasion parfaite pour se mettre dans l’esprit des Fêtes, témoigne Isabelle. «On a même chanté des chansons de Noël en s’en venant dans la voiture!»

Selon elle, la Parade des jouets représente un moment de partage, ce qu’elle souhaite montrer à ses enfants. «On a choisi avec les enfants les jouets qu’ils étaient prêts à donner. Ce ne fut pas nécessairement facile!» s’est-elle exclamée. 

Et Isabelle ne fut pas la seule à apporter des jouets qu’elle a remis lors de la collecte. «On a cette année un record de jouets amassés. Pour vous donner une idée, on a rempli trois camions de 26 pieds et on manquait d’espace. Il a fallu dépanner avec un camion de Postes Canada», a témoigné le président des Ateliers Balthazar, Pierre Tremblay, qui a fondé la Parade des jouets il y a maintenant 16 ans. Tous ces jouets recueillis le long du trajet seront remis à des organismes de charité, qui les donneront tous par la suite à des familles dans le besoin. «Les gens sont toujours généreux, mais cette année, ils l’ont été encore plus», a-t-il avancé. 


On a cette année un record de jouets amassés. Pour vous donner une idée, on a rempli trois camions de 26 pieds et on manquait d’espace
Pierre Tremblay, fondateur de la Parade des jouets

Pendant que les chars défilaient, la petite Rosalie, elle, n’attendait qu’une chose: voir le père Noël (le vrai), haut perché sur son char afin que tous puissent l’admirer. L’homme barbu et souriant n’a oublié personne, saluant tous et chacun d’un chaleureux geste de la main.

«Ce fut encore cette année un succès sur toute la ligne, autant sur la qualité des costumes que des chars. Je travaille vraiment avec une équipe d’artistes dévoués et passionnés», s’est réjoui M. Tremblay, qui évalue la foule à plusieurs milliers, du point de départ dans Saint-Sauveur jusqu’à l’arrivée, dans Limoilou. 

Sur Grande Allée dimanche

Si la petite Rosalie n’a pas pu prendre un cliché avec le père Noël samedi, ce n’est que partie remise. Sachez que la fête se poursuit dimanche sur la Grande Allée, et le résident du Pôle Nord sera présent et disponible pour prendre des photos. Petits et grands pourront aussi visiter les chars allégoriques qui ont paradé dans les rues la veille, explique M. Tremblay. Les festivités débutent à 11h, où jeux gonflables, tyrolienne, mascottes, maquilleuse pour les enfants et d’autres surprises attendent les visiteurs.