Le bruit qui découle de la fréquence accrue des vols dérange certains voisins de l'aérodrome de Pintendre.

Parachutisme à l'aérodrome de Pintendre: Lévis gagne en cour municipale

La Ville de Lévis a gagné une première bataille dans le conflit qui l'oppose à l'aérodrome de Pintendre et à la défunte entreprise de parachutisme ParaQc. La Cour municipale a publié jeudi matin un jugement en sa faveur.
Par voie de communiqué, le maire Gilles Lehouillier s'est réjoui de cette décision, affirmant agir «dans l'intérêt des citoyennes et des citoyens».
<p>Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier</p>
De 2012 à 2014, l'entreprise ParaQc s'est installée à l'aérodrome de Pintendre. Ses activités ont fait l'objet de nombreuses plaintes du voisinage quant au bruit et la Ville de Lévis a émis plusieurs billets d'infraction, soutenant que le parachutisme n'était pas permis à cet endroit. C'est la validité de ces billets qui était contestée en Cour municipale. 
Cour supérieure
La Ville de Lévis a aussi entrepris des démarches en Cour supérieure pour faire cesser de façon définitive le parachutisme sur le chemin Ville-Marie, dans le quartier Pintendre.
Aucune école de parachutisme ne s'est installée à cet endroit cet été. 
La Ville de Lévis a toutefois fait savoir qu'elle continuerait de surveiller les lieux afin de faire respecter ses règlements municipaux. 
«D'autres constats d'infraction pourront être émis au besoin», a prévenu le maire.
Plus de détails à venir...