On avait commencé à arroser les nombreuses patinoires extérieures de Québec, mardi après-midi, et la Ville prévoit une ouverture «imminente».

Ouverture imminente des patinoires

À moins d'une hausse imprévue de température dans les prochains jours, les gens de Québec pourront patiner sur les patinoires extérieures de la ville et skier le long de la rivière Saint-Charles dès la fin de semaine.
Le bas mercure et les chutes de neige des derniers jours n'ont pas enchanté piétons et automobilistes, mais les amateurs de plein air y trouveront bientôt leur compte. 
On avait commencé à arroser les nombreuses patinoires extérieures de Québec, mardi après-midi, et la Ville prévoit une ouverture «imminente». 
C'est que les trois conditions nécessaires à la création de glaces extérieures sont réunies, explique la porte-parole de la Ville de Québec, Stéphanie Gaudreau. Les travailleurs ont une base de neige sur laquelle travailler, la température extérieure a baissé sous les - 15 °C au moins une nuit pour commencer à glacer, et on ne prévoit pas que le mercure remonte au-dessus du point de congélation dans les prochains jours. 
«Si les conditions climatiques prévues dans les prochains jours s'annoncent véridiques, la majorité des glaces devraient être ouvertes pour la fin de semaine. La température des derniers jours aide beaucoup», a confirmé Mme Gaudreau.
Non seulement les gens de Québec pourront patiner en fin de semaine, mais ils devraient pouvoir skier en ville. Les pistes de ski de fond urbaines du parc Chauveau et du parc linéaire de la rivière Saint-Charles ont commencé à être tracées. Quarante-cinq centimètres d'accumulation de neige est nécessaire, mais la Ville prévoit également être en mesure d'ouvrir dans les prochains jours. 
«C'est un peu plus compliqué le long de la rivière, parce qu'il faut enneiger les passages sous les ponts», précise la porte-parole de la Ville.