Nouvel An: Dj Champion enflamme Québec

La Ville de Québec a accueilli l'année 2014 sous un mercure frôlant les -30 °C mardi, mais le froid glacial n'a pas empêché les dizaines de milliers de personnes de s'enflammer aux sons des rigodons et de la musique techno sur la Grande Allée et la Place Georges V.
La recette Dj a encore bien fonctionné avec les prestations de Dj Bruno B en première partie de soirée et de Dj Champion, à la toute fin. Ajoutez à ça une touche bien dosée de rigodons et de gigues d'antan et vous obtenez le plat parfait!
En effet, Yann Perreau, Steve Hill et Jean Ravel ont véritablement fait vibrer la place au son des classiques La cuisinière et Le jour de l'An, entre autres. Les danseurs du Studio Party Time ont, eux, donné le rythme.
«On peut dire qu'on a eu un méga succès! On a montré aux gens [que, malgré le froid extrême], on peut avoir du gros fun sur la Grande Allée!» a expliqué André Verreault, organisateur de la soirée. Sa première estimation de la foule tourne autour de 50 000 personnes lorsque les feux d'artifices ont été lancés.
Champion «aux anges»
À l'oeil, il n'y avait effectivement pas moins de réveillonneurs que l'an dernier (43 000 personnes). «La Grande Allée et la Place Georges V étaient noir de monde, c'était vraiment trippant!» Les feux ont illuminé le manège militaire pendant exactement six minutes et cinq secondes, un travail de pyrotechnie souligné par M. Verreault.
Les artistes Yann Perreault et Steeve Hill lui avaient déjà envoyé des textos mercredi matin pour confirmer la réussite de la soirée, et DJ Champion «était aux anges». «C'est sûr que je vais les inviter pour l'an prochain!»
Capitale hivernale
Avec son Festival des Lumières, sa grande roue et ses feux d'artifices, Québec avait bel et bien l'allure d'une capitale hivernale.
La ville peut d'ailleurs se féliciter d'être devenue une destination prisée par les touristes en hiver. Le Soleil a rencontré des groupes du Brésil, des États-Unis et de la France en vacances pour l'occasion. La «guedille» au nez et la tuque bien enfoncée sur la tête, rien ne semblait vouloir les arrêter de danser jusqu'au matin.
Pour les plus frileux, ou les moins bien habillés, les bars et restaurants de la Grande Allée avaient installé des bars et des foyers extérieurs.
Encore une fois, petits et grands ont trouvé leur bonheur lors des traditionnelles fêtes de fin d'année.