Le maire Benoit Bouchard était visiblement fier mercredi de la présentation du service mis sur pied il y a quatre mois à la suite de consultations citoyennes.

Nouveau transport collectif à Boischatel [VIDÉO]

La Ville de Boischatel lance son propre service de transport en commun gratuit pour les citoyens, à moindre coût, et avec une couverture étendue.

Le maire Benoit Bouchard était visiblement fier mercredi de la présentation du service mis sur pied il y a quatre mois à la suite de consultations citoyennes. À compter de samedi, les deux autobus de 21 places propulsés au propane sillonneront sept jours sur sept les 24 kilomètres du territoire de la municipalité de 7800 habitants. 

Les 104 arrêts répartis sur quatre parcours, depuis l’église de L’Ange-Gardien jusqu’au point de connexion avec le Réseau de transport de la Capitale (RTC) au terminus de la Chute Montmorency, garantissent un arrêt à une distance moyenne de marche de cinq à dix minutes d’est en ouest et du nord au sud.

«Avec le RTC, ça nous coûtait 730 000 $ par an pour une couverture de 7 km. Après quatre mois, nous avons une économie de 15 % avec trois fois plus de couverture. Sans compter qu’on aura droit à des subventions du gouvernement», se réjouit M. Bouchard.

Les deux autobus de 21 places sont opérés par les Tours du Vieux-Québec. Le droit de passage est gratuit pour les usagers. 

En plus, deux minifourgonnettes ont été transformées pour transporter des personnes à mobilité réduite. Ils pourront se déplacer vers Québec et Côte-de-Beaupré. Pour Daniel Robitaille, responsable de PLUMobile, organisme qui fait la gestion du transport adapté sur la Côte-de-Beaupré, il s’agit d’une bonification importante de l’offre pour ce type de clientèle.