Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

«Notre projet officiel, c'est le tramway», dit Legault

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
«Je ne me mêlerai pas d'élections municipales. Mais notre projet officiel, c'est le projet que vous connaissez, avec le tramway.»

François Legault a refermé la porte du wagon de métro sur les doigts du chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec, jeudi.

Au lendemain de la présentation d'un projet de métro promis par Jean-François Gosselin, si le chef de Québec 21 est élu à la mairie en novembre, le premier ministre du Québec en a fait peu de cas.

M. Legault procédait au lancement du réseau de musées des Espaces bleus, au Séminaire de Québec. L'actuel maire de Québec, Régis Labeaume, était à ses côtés.

«Il y a des élections municipales, alors je ne vais pas commenter les projets de chaque parti. Mais notre projet officiel, c'est le projet que vous connaissez et on avance avec ça», avait d'abord répondu le premier ministre Legault aux journalistes, avant d'être relancé sur la question.

Sur la possibilité d'appuyer un projet de métro si Québec 21 est porté au pouvoir sur la rue des Jardins le 7 novembre prochain, M. Legault dit avoir appris depuis longtemps de ne jamais répondre aux questions hypothétiques, en politique.

Décret «dans les prochaines semaines»

M. Legault affirme de plus avoir «rassuré» le maire Labeaume sur l'adoption prochaine d'un nouveau décret gouvernemental, afin de lancer un tout nouvel appel d'offres scindé en deux pour la réalisation du projet de tramway.

«Oui, je l'ai rassuré», a confirmé le premier ministre, en regardant le maire.

«On a reçu toutes les informations il y a une semaine et je m'attends à ce qu'on soit capables dans les prochaines semaines de pouvoir adopter le décret. Je ne peux pas être plus précis, parce que le travail se fait et ce n'est pas moi personnellement qui le fais, mais ma volonté, c'est que ça se fasse dans les prochaines semaines», a affirmé M. Legault.

Au bout de la table, le maire Labeaume s'est aussi dit rassuré sur la question, n'émettant sur la question qu'un «oui» clair et simple.

Alors que deux des trois consortiums d'abord impliqués se sont retirés de l'appel d'offres initial, la Ville compte refaire l'exercice et a pour cela besoin d'un nouveau décret adopté au conseil des ministres du gouvernement québécois. Pour éviter les retards, il doit par contre être émis avant les vacances. Le dernier conseil des ministres du gouvernement Legault avant l'été a lieu le 7 juillet.

M. Labeaume a déjà annoncé qu'il ne se représentait pas aux prochaines élections municipales.