L'administration Lehouillier a prévu 250 000 $ en 2014 pour l'harmonisation des noms de rue.

Noms de rue à Lévis: un sort bientôt scellé

Les Lévisiens connaîtront dans les prochaines semaines le sort des noms de leurs rues. Seront-ils changés? L'administration Lehouillier rendra public le résultat du travail d'harmonisation des noms de rue amorcé en 2010.
Presque 12 ans après la fusion des 10 anciennes villes de la Rive-Sud pour former Lévis, le dossier de l'harmonisation des noms de rue doit être finalisé cette année. L'administration Lehouillier a d'ailleurs prévu au programme triennal d'immobilisations un montant unique de 250 000 $ en 2014 pour l'«harmonisation odonymique».
Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a confirmé au Soleil que la Ville dévoilera dans les prochaines semaines les choix du comité de toponymie pour les noms de rue qui devront être modifiés. Les citoyens seront bien entendu informés des changements. «Les citoyens le sauront très bientôt. On prévoit une dizaine de séances d'information publiques au début 2014.»
Sur les 1800 noms de rue lévisiens, on avait relevé 450 doublons en date de mai 2012, indique le directeur des communications de la Ville, Christian Brière. À titre d'exemple, Lévis compte huit rues des Pins, sept rues des Érables et des Bouleaux, six rues des Hirondelles, des Lilas, du Parc, Plante, des Sapins et du ou des Ruisseaux et cinq rues des Tulipes.
Des poteaux à changer
Le rapport contenant les recommandations pour les nouveaux noms a été achevé il y a un an. Durant la dernière année, on s'est affairé à faire la recension du nombre de plaques de rues, de poteaux et de panneaux d'arrêt qui devront être modifiés ou carrément changés. «On évalue qu'il va y avoir un 25 à 30 % des poteaux qu'il va falloir changer.» Des travaux qui sont compris dans la somme de 250 000 $ allouée, assure M. Lehouillier.
Si tout se déroule comme prévu, le changement d'adresse sera effectif le 1er janvier 2015, a indiqué le maire. Postes Canada est prête à s'arrimer avec cet échéancier. Pendant un an, les noms des anciennes rues demeureront sur les plaques, mais ils seront barrés, «pour que les gens apprivoisent le nouveau nom au fur et à mesure», informe-t-il.
C'est aussi dans cette foulée qu'on devrait connaître le nouveau nom du boulevard de la Rive-Sud. L'ancienne mairesse Danielle Roy Marinelli a longtemps plaidé pour le changement de nom de cette artère qui traverse presque toute la Ville d'est en ouest. Lors de la dernière campagne électorale, Gilles Lehouillier s'était aussi dit en faveur de la disparition de l'odonyme Rive-Sud. Le comité de toponymie avait recommandé à l'unanimité le nom Guillaume-Couture, en hommage au fondateur de la ville. Le nom boulevard de la Coopération figurait aussi parmi les possibilités.