Neige pas neige... on fête!

Refusant de s'avouer vaincue devant un mois de décembre particulièrement chaud - gracieuseté du phénomène El Niño -, Québec essaie tant bien que mal de prendre ses airs de ville nordique. Mais le temps doux persistera, prévient Environnement Canada.
Le météorologue Simon Legault a eu la tâche ingrate de confirmer au Soleil, samedi, ce qui devenait de plus en plus probable: Noël sera vraisemblablement brun ou vert pour une majorité de résidents de la région de Québec.
«On peut s'attendre à quelques flocons en début de semaine», a d'abord expliqué le spécialiste d'Environnement Canada. Mais l'optimisme a été de courte durée. «La journée du 24 vient vraiment brouiller les cartes. Tous nos systèmes de prévisions prévoient de la pluie et un mercure de 5 °C à 10 °C.»
Les quelques centimètres de neige qui tomberont dans les prochains jours, s'ajoutant à la quinzaine déjà tombée, disparaîtront presque complètement au cours de la journée, alors que de 10 à 30 millimètres de pluie sont attendus.
La température tournera autour du point de congélation pendant les deux prochaines semaines et ne devrait pas plonger sous les - 5 °C. «On ne s'attend clairement pas à notre premier - 20», a fait savoir M. Legault.
Dans de telles conditions, la Ville de Québec a du mal à mettre en place ses installations sportives. Pour préparer ses patinoires adéquatement, par exemple, la température extérieure doit être de - 15 °C.
La Ville a d'ailleurs cru bon de publier un communiqué vendredi afin de rappeler à la population que certaines installations sont en fonction malgré le lent début de saison. «Grâce à leurs systèmes de réfrigération, la patinoire de la place D'Youvillle, l'anneau de glace Gaétan-Boucher et l'anneau de glace des plaines d'Abraham sont déjà ouverts à la population», peut-on y lire.
Petit miracle
Dans toute cette gadoue météorologique, les organisateurs de la Grande Fête hivernale, sur la terrasse Dufferin, ont reçu un coup de pouce inattendu de dame Nature, samedi après-midi. À sa deuxième présentation, la fête a eu lieu comme prévu grâce à un temps un peu plus froid et une petite bordée de neige en prime.
La glissade géante, entièrement glacée, a fait le bonheur des familles, tout comme les démonstrations de sculpture sur glace. La fête se poursuit dimanche avec une foule d'activités, dont de la dégustation de tire d'érable et des matchs de hockey bottine. Les organisateurs invitent la population à se réapproprier la terrasse Dufferin, qui prend des airs d'antan avec la présence de personnages historiques.
Le Marché de Noël allemand est aussi un incontournable en début de saison hivernale. Situé devant la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, il en sera déjà à sa dernière journée d'activités, dimanche. Une foule de commerçants y offrent leurs produits depuis le 27 novembre, dont du vin chaud, dans une ambiance typiquement allemande.