Le monastère reconverti en complexe d'hébergement santé il y à peine un an vient d'être élu «meilleure expérience touristique de ressourcement au monde» par le National Geographic Traveler.

Monastère des Augustines: le meilleur au monde, selon National Geographic

Tout un honneur pour le tout jeune Monastère des Augustines. Le monastère reconverti en complexe d'hébergement santé il y a à peine un an vient d'être élu «meilleure expérience touristique de ressourcement au monde» par le National Geographic Traveler.
Les responsables du Monastère se réjouissent de cette distinction qui le fait passer devant un hôtel péruvien inspiré des rites incas, les sources géothermiques de Bath en Angleterre ou encore le désert du Maroc. «Un sincère merci pour cette reconnaissance», peut-on lire sur la page Web du Monastère des Augustines, où est reproduite la page du National Geographic.
Converti en hôtellerie santé au coût de 42 millions $ et après deux ans de travaux dans un chantier complexe, le monastère fondé il y a 376 ans compte maintenant 65 chambres dans une ambiance monastique avec cuisine santé, musée et activités de ressourcement.
«Le Monastère des Augustines offre la sérénité d'un couvent, mais avec des options comme le yoga et le scrapbooking», écrit le prestigieux magazine de voyage qui rappelle que les soeurs augustines sont les pionnières des soins de santé en Amérique.
<p>Un lieu de méditation dans la monastère</p>
Ce projet de monastère est né de la volonté, il y a plusieurs années déjà, des religieuses de moins en moins nombreuses, d'assurer la pérennité de leur patrimoine. L'héritage de la communauté a été confié à une fiducie qui a la mission de le préserver.
Le complexe d'hôtellerie de la rue des Remparts n'en est pas à sa première reconnaissance. En février, l'Ordre des architectes du Québec (OAQ) a décerné aux Augustines le prix Thomas-Baillairgé en reconnaissance à leur «contribution exceptionnelle à la préservation du patrimoine et à sa transmission».
«Ce geste de mise en valeur est généreux, audacieux et visionnaire. Le résultat est d'ailleurs magnifique : moderne, épuré et poétique, tout en étant respectueux de l'histoire et du bâti existant», écrivait l'OAQ dans un communiqué au moment de l'annonce de cette reconnaissance.