Bruno Salvail, directeur général, et Camil Lacroix, président de la SDC Maguire, tentent d’attirer Moment Factory à l’église Saint-Michel-de-Sillery.

Moment Factory fait saliver la SDC Maguire

EXCLUSIF / La société de développement commercial (SDC) de l’avenue Maguire tente d’attirer Moment Factory à l’église Saint-Michel-de-Sillery et espère convaincre la Ville de Québec d’embarquer dans son projet.

La SDC Maguire cherchait une «signature» pour coïncider avec la réfection de l’avenue Maguire en 2021. Elle l’a trouvé en apprenant la semaine dernière dans Le Soleil que la prestigieuse boîte multimédia de Montréal Moment Factory lorgne un bâtiment patrimonial de Québec pour y présenter un spectacle multimédia.

Située au bout de l’avenue Maguire (qui devient la côte de Sillery), l’église Saint-Michel-de-Sillery est perchée sur un cap au-dessus du fleuve Saint-Laurent et de la promenade Samuel-De Champlain. Selon le président de la SDC Maguire, Camil Lacroix, ce serait un «site fantastique» pour Moment Factory, qui s’est déjà illustré à la Sagrada Família de Barcelone, à la Cathédrale Notre-Dame de Reims et à la basilique Notre-Dame, dans le Vieux-Montréal.

«Avec la compétence de ces gens-là et la matière première qu’il y a ici, incluant l’église et la nouvelle rue, il y a de quoi déplacer les gens», dit M. Lacroix. 

Vendredi, la SDC Maguire a envoyé des lettres à la conseillère municipale de Saint-Louis-Sillery, Émilie Villeneuve, ainsi qu’à la députée de Jean Talon, Joëlle Boutin, pour solliciter des rencontres afin de discuter du projet. 

La SDC Maguire est aussi entrée en contact avec Moment Factory. La directrice des affaires publiques et des relations internationales de l’entreprise, Marie-Pier Veilleux, confirme qu’un contact a été établi avec la SDC, mais indique que c’est pour le moment «très préliminaire». 

La révélation d’une rencontre cet automne entre le maire de Québec, Régis Labeaume, et Moment Factory a aussi amené d’autres sites religieux à Québec à se manifester auprès du studio montréalais, note Mme Veilleux, qui ne peut pas préciser lesquels. 

«Toutes les personnes qui ont démontré un intérêt ont été rappelées. Mais il n’y a aucune rencontre à l’agenda en ce moment», dit-elle.

Outre la compétition potentielle, le projet de la SDC Maguire pourrait se heurter à un autre obstacle. L’église Saint-Michel-de-Sillery ne fait pas partie de la liste des huit églises jugées «exceptionnelles» visées par un programme d’investissement de 30 millions $ de la Ville de Québec et du gouvernement provincial pour le sauvetage de joyaux religieux. 

Les églises élues sont Saint-Jean-Baptiste, Saint-Roch, Saint-Sauveur, Sainte-Charles-Borromée (Charlesbourg), la Nativité (Beauport) et Saint-Charles-de-Limoilou ainsi que la cathédrale anglicane Holy Trinity. Mais du point de vue de la SDC Maguire, l’église Saint-Michel-de-Sillery mérite aussi d’être mise en valeur par le biais de ce programme. 

M. Lacroix, le président de la SDC Maguire, estime que ce serait là une bonne occasion d’amener les visiteurs à l’ouest du centre historique de Québec. «Avoir ça ailleurs qu’à l’intérieur ou à proximité des murs, ça pourrait répondre à un problème qui a été soulevé que la ville de Québec atteignait parfois sa capacité presque critique de touristes dans les secteurs centraux», dit-il. 

Réfection de la rue

Son collègue Bruno Salvail, directeur général de la SDC Maguire, fait valoir qu’un projet multimédia à la Moment Factory ajouterait le point d’exclamation nécessaire à la réfection de l’avenue Maguire. Pour attirer des gens sur une artère commerciale, souligne M. Salvail, il faut passer de plus en plus par l’«événementiel» en procurant aux visiteurs des expériences hors de l’ordinaire. 

«L’idée, c’est de profiter de ces travaux-là», dit Bruno Salvail à propos de la réfection de l’avenue. «On ne veut pas juste refaire une rue pour refaire une rue. On veut refaire Maguire pour qu’elle devienne une nouvelle carte postale, une nouvelle signature dans la ville.»

Dans les esquisses préliminaires dévoilées par la Ville, l’avenue Maguire transformée comprend du pavé dans la rue, des trottoirs beaucoup plus larges, des supports à vélos, des bancs publics et une abondance d’arbres en bordure de rue. Annoncée pour 2019, la transformation de l’avenue Maguire en «rue conviviale» devrait finalement avoir lieu en 2021. 

La SDC Maguire croit que la Ville de Québec devrait profiter de l’intérêt de Moment Factory pour Québec. 

Connu pour ses projections et ses expériences immersives de réputation internationale — Super Bowl, Billie Eilish à Saturday Night Live, illumination du pont Jacques-Cartier — Moment Factory s’intéresse de plus en plus aux sites patrimoniaux et a sollicité une rencontre avec la Ville de Québec pour développer ses affaires justement dans ce créneau.

Le producteur exécutif de Moment Factory, Éric Fournier, a rencontré le maire Labeaume cet automne pour discuter notamment de la possibilité de présenter un spectacle multimédia sur les lieux d’un bâtiment patrimonial de Québec. M. Fournier a soumis des idées au maire. Mais pour l’instant, il ne lui a pas proposé de projet concret pour un lieu précis.