L'Aquaréna Léo-Paul-Bédard est située dans le secteur Charny de Lévis.

Moins d'heures de restauration dans les arénas de Lévis

La Ville de Lévis réduit les heures d'ouverture de ses restaurants d'aréna afin de pallier la baisse de leur fréquentation.
À partir des prochaines semaines, les restaurants de l'aréna André-Lacroix (Lauzon) et de l'Aquaréna Léo-Paul-Bédard (Charny) ne seront plus en service. Ils ouvriront seulement lors des grands événements, comme les tournois pee-wee ou atome.
«Ces restaurants-là n'étaient pas rentables, alors il fallait nous ajuster», indique Véronique Bouchard, directrice de cabinet du maire Gilles Lehouillier. Les cantines de ces arénas doivent faire face à la compétition des chaînes de restauration situées tout près.
Le restaurant de l'aréna BSR (Bernières-Saint-Rédempteur) ouvrira quant à lui seulement les fins de semaine, et lui aussi lors des grands tournois de hockey. Quant à la cantine de l'aréna municipal de Lévis, elle conserve la même offre de service, soit les soirs de semaine et toute la journée les fins de semaine. 
Gestion R.V.L. inc. avait cédé son contrat de restauration obtenu en 2014 de la Ville de Lévis à une compagnie à numéro, propriété de Jean-Pierre Lessard, d'Adstock. Mais comme cette compagnie n'a pas respecté les clauses du contrat, le conseil municipal de Lévis a entériné mercredi soir sa résiliation. La compagnie de M. Lessard doit 18 900 $ à la Ville de Lévis. 
Le contrat de restauration revient donc à Gestion R.V.L. inc., qui devrait mieux s'en sortir avec des heures réduites et la possibilité d'installer plus de machines distributrices. 
La Ville de Lévis n'a toutefois rien changé à sa politique santé dans les arénas. La malbouffe et la friture sont toujours proscrites. Les boissons gazeuses sont toutefois tolérées et les machines distributrices doivent offrir des collations santé, comme du yogourt ou des arachides.