La grogne suscitée par l'arrivée des parcomètres à l'été 2014 était en bonne partie motivée par le fait que les bornes payantes pouvaient décourager les clients réguliers qui n'ont qu'une course de quelques minutes à faire.

Moins de parcomètres sur Maguire

La Ville de Québec retire 11 parcomètres sur l'avenue Maguire et ajoute 6 espaces où il sera permis de stationner gratuitement pendant 30 minutes. Une bonne nouvelle pour les commerçants de cette artère commerciale de Sillery qui a souffert de l'implantation de bornes de stationnement l'an dernier.
«On est vraiment contents», a lancé Annick Marchand, membre du conseil d'administration de la SDC Maguire et propriétaire de la boutique Chien mondain. «On a toujours dit que ça prendrait un assouplissement pour certains commerces. C'était un must, il y avait des habitudes ancrées», a-t-elle poursuivi.
La grogne suscitée par l'arrivée des parcomètres à l'été 2014 était en bonne partie motivée par le fait que les bornes payantes pouvaient décourager les clients réguliers qui n'ont qu'une course de quelques minutes à faire.
Le retrait de 11 bornes, la hausse du stationnement autorisé de 10à 30 minutes dans trois endroits et l'ajout de trois cases de stationnement de 30 minutes a reçu le feu vert du comité exécutif de la Ville de Québec mercredi.
Travail avec la SDC
Le conseiller responsable des transports, Rémy Normand précise que la Ville a pu apporter ces changements parce que Maguire, bien que commerçante, est considéré comme une faisant partie de la «zone périphérique».
«On a travaillé fort avec eux. On a eu beaucoup de représentations», a dit Rémy Normand à propos de la SDC qui représente les gens d'affaires de Maguire.
«On se trouve à répondre de façon assez positive à l'ensemble des demandes qui ont été formulées», a poursuivi l'élu qui souhaite maintenant tourner cette page de la grogne liée aux parcomètres.
«On espère pouvoir mettre la question des parcomètres de côté et regarder pour que cette artère se développe. On pense que cette artère a un avenir», a-t-il dit.