Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La vaccination commence-t-elle à faire son œuvre?
La vaccination commence-t-elle à faire son œuvre?

Moins de 10 cas par jour en Chaudière-Appalaches: la vaccination fait-elle son œuvre?

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Depuis quatre jours, Chaudière-Appalaches compte moins de 10 nouveaux cas quotidiens. Les éclosions sont moins répandues, les décès et les personnes hospitalisées se font plus rares. Deux mois après le début de la campagne, la vaccination commence-t-elle à faire son œuvre?

La vaccination a été lancée en Chaudière-Appalaches le 23 décembre dernier. Cette journée-là, le bilan du jour était lourd: 96 nouveaux cas, quatre décès et 106 milieux en éclosion.

Deux mois plus tard, les chiffres sont nettement plus «encourageants», se réjouit la directrice régionale de santé publique, Dre Liliana Romero.

Mercredi, on signalait près de 14 fois moins de nouvelles infections qu’en décembre: sept nouveaux cas et un décès. Les éclosions, au nombre de 44, ont pour leur part fondu de plus de la moitié.

Tout juste avant les Fêtes, 903 personnes étaient porteuses de la COVID-19. En date du 24 février, il n’en reste plus que 111.

Amélioration, grâce à quoi?

Et cette amélioration constante à quoi peut-on l'attribuer?

«On n’a presque plus de cas dans les centres d’hébergement pour aînés, ce sont des milieux où les gens ont déjà été vaccinés», entame la Dre Liliana Romero, en entrevue avec Le Soleil.

Lorsque la vaccination a commencé, pas moins de 19 milieux d’hébergement figuraient sur la liste des éclosions. Aujourd’hui, il n’y en a plus que trois.


« On n’a presque plus de cas dans les centres d’hébergement pour aînés, ce sont des milieux où les gens ont déjà été vaccinés »
Dre Liliana Romero, directrice régionale de santé publique de Chaudière-Appalaches

Tous les usagers en CHSLD ont reçu leur première dose et l’opération auprès des personnes âgées des résidences privées pour aînés doit être complétée sous peu. On lancera dès le 8 mars la vaccination des 85 ans et plus, soit environ 10 000 personnes qui vivent à domicile.

«C’est une excellente nouvelle, parce que ça a aussi diminué les hospitalisations et les décès. En Chaudière-Appalaches, c’était chez les 80 ans et plus où l’on trouvait le plus de décès et d’hospitalisations. Ces gens étaient très touchés dans notre région», rappelle la Dre Romero.

Jusqu’à présent, 16 253 personnes ont été vaccinées une première fois dans cette région, dont des travailleurs de la santé et la clientèle vulnérable aînée.  

Écoles et entreprises encore touchées

Si les éclosions ont fortement diminué en nombre dans tous les milieux, celles qui surviennent dans les écoles et les entreprises demeurent les plus répandues.

La semaine dernière, plus de la moitié des éclosions, soit 56%, se produisaient auprès de la clientèle jeunesse, dans les milieux scolaires ou de garde. Les entreprises y étaient pour 28% du lot, tandis que seulement 10% affectaient les personnes âgées.

Somme toute, «depuis environ trois semaines on a vraiment des chiffres encourageants», salue la directrice de santé publique de Chaudière-Appalaches, devant une moyenne quotidienne passée de 43 à 14 nouveaux cas quotidiens entre la fin janvier et la fin février.  

Et les variants

Mais à l’instar de plusieurs autres régions du Québec, la crainte des variants plane. Aucun cas confirmé ou suspecté n’a jusqu’ici été recensé en Chaudière-Appalaches, même si tous les échantillons de tests positifs à la COVID-19 sont analysés à l’Hôtel-Dieu de Lévis pour tenter d’en détecter.

Aucun cas confirmé ou suspecté de variant n'a été recensé en Chaudière-Appalaches, tous les échantillons de tests positifs à la COVID-19 sont analysés à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

«Les variants sont déjà dans quelques régions, alors on doit se préparer», exprime la Dre Liliana Romero.

«Ce qu’on a vu dans d’autres pays, notamment en Europe, c’était un petit répit à la fin de la deuxième vague avant le début de la troisième vague. Est-ce que ça va arriver ici? Ça reste toujours une possibilité.»

Capitale-Nationale

Le scénario est aussi de plus en plus reluisant du côté de la Capitale-Nationale, qui enregistrait mercredi 27 nouveaux cas et aucun décès, de même que 32 éclosions actives. Parmi elles, six se déroulaient toujours dans des milieux d’hébergement.

Retour dans le temps: en date du 23 décembre, la vaccination était entamée depuis près de 10 jours. On dénombrait alors 193 nouveaux cas, 12 décès et 151 éclosions actives (dont 36 dans des milieux de vie pour aînés).

Le portrait s’améliore et plus de 37 000 travailleurs du réseau de la santé et aînés du territoire ont été vaccinés dans cette région.

«Le nombre de nouveaux cas positifs beaucoup moins élevé qu’auparavant et le taux de positivité inférieur à 1 % [moins d’un test de dépistage sur 100 sort positif] que nous enregistrons actuellement sur le territoire de la Capitale-Nationale témoignent d’une transmission virale plus faible, c’est indéniable et encourageant», commente le porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Mathieu Boivin.

Plus de 37 000 travailleurs du réseau de la santé et aînés du territoire ont été vaccinés dans la Capitale-Nationale. 

Peut-on pour autant croire que la deuxième vague est terminée?

«Il y a des territoires de l’ouest du Québec qui connaissent actuellement une incidence de cas toujours élevée: il reste à déterminer s’il s’agit d’un simple soubresaut de l’actuelle vague ou d’une reprise de la transmission attribuable aux nouveaux variants, notamment», écrit le porte-parole.

Un territoire ne peut pas à lui seul décider d’annoncer la fin d’une vague. La vague relève de la Santé publique nationale.

+

EN BREF

Capitale-Nationale

  • 27 nouveaux cas confirmés, pour un total de 22 256 depuis le début de la pandémie
  • 972 décès  (+0)
  • 33 personnes hospitalisées (-1), dont sept aux soins intensifs
  • 21 022 personnes guéries
  • 262 cas actifs
  • 32 éclosions actives
  • 37 476 doses de vaccin administrées (+1461)

Chaudière-Appalaches

  • Sept nouveaux cas confirmés pour un total de 11 667 depuis le début de la pandémie
  • 287 décès (+1)
  • 10 personnes hospitalisées (+1), dont deux aux soins intensifs
  • 11 284 personnes rétablies
  • 44 éclosions actives
  • 111 cas actifs
  • 16 253 doses de vaccins administrées (+773)