Régis Labeaume, entouré de Nathalie Roy (à gauche) et Maud Rusk

Maud Rusk se joint à Équipe Labeaume

Pas de coup d'éclat pour Équipe Labeaume, qui se tourne vers une femme déjà proche de l'administration municipale pour compléter son équipe en vue des élections. Maud Rusk, agente à la recherche au Comité exécutif de la Ville de Québec, sera candidate dans le district Cap-aux-Diamants.
C'est le départ annoncé de la vice-présidente du Comité exécutif de la Ville, Julie Lemieux, qui avait ouvert une place dans Équipe Labeaume, à quelques mois de l'élection municipale. Ex-gestionnaire dans le milieu culturel, Maud Rusk sort donc du rôle de l'ombre qu'elle occupait au Comité exécutif, depuis 2013, pour se porter candidate. 
Celle qui a notamment assuré, dans le passé, la direction générale du Fils d'Adrien danse, la troupe du chorégraphe Harold Rhéaume, affirme avoir son nouveau district «dans le sang». 
«J'ai habité 21 ans dans les quartiers centraux, dont 16 ans dans le Faubourg Saint-Jean-Baptiste», a raconté Maud Rusk lors d'une conférence de presse tenue avec le maire, vendredi. La rue Saint-Jean, devenue «un peu terne», peut être redynamisée, croit-elle. 
«C'est une femme qui va parfaitement avec le profil de ce quartier-là. Le centre-ville et la haute-ville, c'est son environnement naturel», a pour sa part assuré Régis Labeaume, promettant une campagne «de contenu». Le maire s'est également réjoui de miser sur 11 femmes et 9 hommes comme candidats d'Équipe Labeaume. «Enfin, les femmes ont pris le dessus, ce qui est une bonne nouvelle. Je suis très fier de ça aujourd'hui.» 
En 2013, Maud Rusk avait fait campagne dans Cap-aux-Diamants aux côtés du candidat Frédéric Poitras, défait par Anne Guérette. Elle est donc bien placée pour savoir que la chef de Démocratie Québec sera difficile à déloger de son district. Briguant la mairie, cette dernière mise sur un colistier, Jean Rousseau, mais nul doute que Mme Guérette sera mise de l'avant durant la campagne. «On fait campagne pour, pas contre», a philosophé Mme Rusk à propos du défi devant elle.
Nathalie Roy dans son Beauport natal
L'arrivée de Maud Rusk dans Cap-aux-Diamants a toutefois forcé un jeu de chaise musicale parmi les candidats d'Équipe Labeaume. C'est que c'est Nathalie Roy qui devait initialement être candidate dans le district, forte de son passé de présidente de la SDC Montcalm. La femme d'affaires briguera plutôt Chute-Montmorency-Seigneurial, dont Julie Lemieux était la conseillère de longue date. 
Hériter d'un district de Beauport, où elle vit depuis plus de 40 ans, est «un cadeau», affirme Nathalie Roy.
«C'est comme si tu te fais proposer de la tarte au sucre, puis finalement de la tarte au sucre de ta grand-mère», a-t-elle illustré à propos du changement. «J'ai été dans les scouts, la chorale, j'ai été servante de messe. J'ai tout fait à Beauport », a poursuivi Mme Roy, affirmant pouvoir miser sur Julie Lemieux comme «mentor».
***
Candidats annoncés sur 21 districts électoraux
• Équipe Labeaume : 20*
• Démocratie Québec : 11
• Québec 21 : 10
* Formation complète, car aucun candidat contre Yvon Bussières dans Montcalm-Saint-Sacrement