En juin, François Marchand avait intenté un recours en Cour supérieure pour forcer la Ville de Québec à maintenir un marché public sur le site actuel du bassin Louise.

Marché du Vieux-Port: Marchand abandonne son recours contre la Ville

L'avocat et candidat indépendant aux élections municipales François Marchand se désiste de son recours judiciaire intenté contre la Ville de Québec pour s'opposer à la fermeture du Marché du Vieux-Port.
En juin, François Marchand a intenté un recours en Cour supérieure pour forcer la Ville de Québec à maintenir un marché public sur le site actuel du bassin Louise.
L'administration Labeaume a annoncé qu'elle aménagerait, au coût de 20 millions $, un grand marché public à ExpoCité. L'endroit, quatre fois plus grand que le Marché du Vieux-Port, devrait ouvrir ses portes à l'été 2018. Un petit marché satellite serait aussi ouvert à Place de Paris, près du terminal de croisières.
En attendant, le Marché du Vieux-Port est ouvert et aucune résolution de la Ville ou de l'agglomération n'est venue signer sa mort, a plaidé l'avocat de la Ville, Me Éric Michaud.
Le déménagement annoncé contrevient au décret de 1986 qui avait permis à la Ville de devenir propriétaire du site du Marché du Vieux-Port, plaide Me François Marchand. L'avocat spécialisé en droit municipal, candidat dans le quartier Vieux-Québec-Cap-Blanc, voulait obtenir un ordre de la cour rapidement pour obliger la Ville à respecter ses obligations et non attendre que le site soit vidé.
Procédure prématurée
Le juge Guy De Blois de la Cour supérieure estime qu'à l'heure actuelle, la Ville de Québec ne contrevient à rien. «On est loin d'avoir une résolution de la Ville de fermer définitivement le Marché du Vieux-Port», constate le juge. 
Voyant que la Cour jugeait sa procédure prématurée, Me Marchand a accepté de se désister de son recours judiciaire, en se réservant le droit de le réintroduire en temps opportun.