e maire Régis Labeaume a lancé une flèche à l’endroit de François Marchand qui a entamé une procédure judiciaire afin d’empêcher la démolition du Marché du Vieux-Port.

Marché du Vieux-Port: les procédures judiciaires occasionneront des délais

Les procédures judiciaires intentées par François Marchand pour empêcher la démolition du Marché du Vieux-Port auront pour effet de retarder le développement d’un marché satellite au même endroit, selon le maire Régis Labeaume.

«J’ai envie de dire «Bravo, champion!»... Il y a des gens qui se tirent dans le pied!», a lancé le maire, qui participait à l’inauguration du Grand Marché d’ExpoCité, qui vient justement prendre la place de celui du Vieux-Port.

«C’est dommage, mais ça aura pour effet de retarder le développement du marché satellite», a-t-il ajouté en faisant référence à la demande d’injonction de François Marchand, qui a été prise en délibéré par la cour. La démolition ne peut débuter durant cette période.

D’abord prévu à Place de Paris, la Ville a finalement décidé d’aménager le marché satellite saisonnier sur le site du Marché du Vieux-Port, mais sous un chapiteau de mai à octobre. La Ville estime que le bâtiment actuel du Marché du Vieux-Port a atteint la fin de sa vie utile.

Par ailleurs, le maire Labeaume s’est dit extrêmement satisfait de la première semaine d’ouverture du Grand Marché, qui aurait attiré entre 30 000 et 40 000 visiteurs en fin de semaine dernière. «Quand il y a des ruptures de stock, c’est l’un des indices du succès, et c’est arrivé dans plusieurs commerces», a-t-il fait remarquer.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a aussi profité de l’occasion pour annoncer une aide de 450 000 $ sur trois ans pour le volet éducatif du Grand Marché.