L'avocat François Marchand tentera de ravir le district du Cap-aux-Diamants, représenté par Anne Guérette.

Marchand contre Guérette dans Cap-aux-Diamants

La rivalité reprend le dessus. L'avocat François Marchand, candidat défait au leadership de Démocratie Québec, se présente aux élections municipales de novembre. Il tentera de ravir le district du Cap-aux-Diamants, représenté justement par la chef de l'opposition Anne Guérette.
M. Marchand a donné rendez-vous aux journalistes jeudi matin sur la Place de Bordeaux, rue Saint-Paul, entre son bureau et le marché public du Vieux-Port dont il conteste la fermeture devant les tribunaux.
Lors de l'annonce de sa décision, prise après moult hésitations, l'homme a prédit la réélection haut la main du maire sortant, Régis Labeaume, et de la quasi-totalité de son équipe. D'où sa motivation à se présenter au poste de conseiller municipal dans son quartier du Vieux-Québec pour «faire contrepoids» à l'administration en place. 
«J'ai beaucoup de difficulté à rester spectateur de la scène actuelle compte tenu des dossiers à défendre. Je ne peux pas me résoudre à rester à l'écart des enjeux municipaux», a déclaré M. Marchand. Selon lui, le maire évite les dossiers litigieux - comme le Phare, le transport en commun, l'élargissement des autoroutes et le troisième lien - «qui vont réapparaître rapidement au lendemain de l'élection de novembre». 
«La Ville de Québec ne doit pas devenir la ville d'un seul homme qui n'écoute que lui-même», martèle le candidat indépendant, qui souhaite devenir «un porte-parole différent». Il ne croit ni en Démocratie Québec, son ancien parti, ni en Québec 21, le dernier-né de droite, pour contrebalancer le pouvoir d'Équipe Labeaume. «L'opposition ne réussit pas à susciter un intérêt, c'est une évidence», dit-il.
Jusqu'à tout récemment, l'avocat avait toujours dit viser la mairie et rien que la mairie. Il fera plutôt la lutte à Jean Rousseau, colistier d'Anne Guérette, et à Maude Rusk, une collaboratrice du maire qui fait le saut en politique active, dans Cap-aux-Diamants. 
M. Marchand ne craint pas la division du vote et croit même qu'elle pourrait lui être favorable. «Actuellement, si je ne me présente pas, je suis convaincu que ça pourrait être un candidat d'Équipe Labeaume qui gagne les élections, même dans le Vieux-Québec», analyse celui qui pourrait briguer de nouveau la mairie en 2021. 
Invitée à réagir, Anne Guérette a d'abord rappelé que son adversaire d'hier et d'aujourd'hui avait signé, tout comme elle, une «entente de ralliement» lors de la course à la chefferie. 
«Il brise un engagement, premièrement, c'est important de le dire. [...] Je fais confiance à l'intelligence des citoyens du district du Cap-aux-Diamants. Ils m'ont fait confiance trois fois. Ce sont des gens clairvoyants. Ils sont capables de distinguer le bon grain de l'ivraie. Si M. Marchand veut faire sa campagne, il a le droit, nous le respectons, mais nous allons laisser les citoyens porter un jugement sur sa décision», a expliqué la chef de l'opposition.