Le maire Régis Labeaume souhaite que le nouveau parcours de «carte postale» du 21e Marathon SSQ de Québec permette à l’événement de se hisser «dans le top 10 des marathons dans le monde».

Marathon de Québec: «on veut être dans le top 10», dit le maire

Le maire Régis Labeaume souhaite que le nouveau parcours de «carte postale» du 21e Marathon SSQ de Québec permette à l’événement de se hisser «dans le top 10 des marathons dans le monde».

«On a tout ce qu’il faut pour être dans les 10 marathons les plus populaires au monde […] Boston, New York et même Montréal ce sont des classiques, mais on veut être sur la liste des classiques» nous aussi, a déclaré M. Labeaume en marge du Brunch du maire au profit de l’organisme Pignon Bleu, samedi.

Le maire de Québec a également indiqué que le nouveau parcours, qui passe par les quartiers centraux de la capitale — Vieux-Québec, quartiers Saint-Roch, Saint-Sauveur, Limoilou, plaines d’Abraham, Sillery —, serait «là pour au moins trois ans». «Ce n’est pas un essai. On a trop travaillé. Il y va y avoir peut-être des ajustements sur le parcours, on va le vivre une première fois là. On investit là-dedans parce qu’on y croit, et tant qu’à moi on est au minimum à trois ans parce qu’un événement avant qu’il émerge il faut lui donner au moins [ça].» 

Alors que les épreuves phares du Marathon SSQ de Québec se mettront en branle tôt dimanche matin, Régis Labeaume a voulu rassurer la population des quartiers touchés par le nouveau tracé quant aux désagréments potentiels. «Je répète encore à tous nos concitoyens et concitoyennes, si vous habitez dans le centre-ville, appelez le 3-1-1, avec votre adresse les gens vont vous dire qu’est-ce qui se passe, par où vous pouvez passer, parce que vous ne serez pas prisonniers pendant le marathon. Il y a des accès, il y a des issues. […] C’est sûr qu’il y a un dérangement, mais tout est prévu pour faire en sorte que les gens puissent faire ce qu’ils ont à faire quand même.»

LIRE AUSSI : Les automobilistes devront être patients durant le marathon de Québec

Retombées

Le maire Labeaume se félicite que le premier marathon qui se déroule entièrement dans la capitale — au lieu qu’une partie passe par Lévis comme auparavant — ait enregistré une hausse de 30% des inscriptions pour l’épreuve de 42,2 km. Les participants viennent de pas moins de 20 pays différents.

«La population a pas idée comment c’est du monde qui laisse beaucoup d’argent en ville, parce que ça couche ici, ça passe la semaine ici. Alors quand ça vient de 20 pays, ils ne couchent pas chez l’habitant. Ils dépensent de l’argent en ville et en même temps les images qui vont sortir de là : ça me fait penser aux images qui sortent du Grand prix cycliste. Ça fait rayonner la ville partout dans le monde», se réjouit le magistrat.

Le maire de Québec pointe aussi la qualité de l’organisation du marathon, pilotée par Gestev, la beauté de la ville et le coût avantageux pour les participants «en-bas de ce qui se fait ailleurs» pour vanter l’événement.

Pour prévoir vos déplacements dimanche, consultez le site de la Ville de Québec.

Avec Sébastien St-Onge