Le vice-président du comité exécutif, Jonatan Julien, affirme que les dépenses du Centre Vidéotron sont de 5,33 millions $ grâce principalement à des taux d'intérêt plus avantageux que ceux budgétés. Les revenus réels sont de 1,63 million $. La différence est donc de 3,7 millions $.

Mandat de grève au Centre Vidéotron

Les techniciens affiliés à l'Alliance internationale des employés du théâtre et de la scène (AIETS) - FTQ ont voté à l'unanimité mardi soir pour un mandat de grève parce que l'employeur tarde à négocier une véritable convention collective.
L'accréditation syndicale remonte au 8 septembre 2015, quelques jours avant le premier spectacle de Metallica le 16 septembre. «On a eu six jours pour discuter avec l'employeur des conditions de travail de base, raconte le porte-parole de l'AIETS, Robert Masson. Par exemple, il fallait définir le taux horaire, les horaires de travail, la mécanique d'appel de services et les griefs. Tout ça devait constituer une entente temporaire», rappelle-t-il.
Le représentant explique qu'il s'est engagé dans les pourparlers de bonne foi, ne prévoyant même pas établir une date de fin à ce premier contrat. «Nous pensions appliquer le contrat pendant quelques mois avant d'entreprendre des négociations plus sérieuses. Mais là, ça fait un an et demi que l'employeur étire ça», dénonce M. Masson.
Celui-ci indique qu'il faut revoir les paramètres autant au chapitre des clauses salariales que normatives. Actuellement, les techniciens du Centre Vidéotron sont payés 22,77 $ l'heure, le plus bas taux horaire au Canada pour le même type de travail dans d'autres amphithéâtres. 
Si l'employeur refuse de négocier, le mandat de grève pourrait se transformer en moyens de pression pouvant aller jusqu'à un vote de grève générale illimitée. «Il y a une série d'événements prévus en février et en mars qui pourraient être perturbés. Il y a un gala de boxe, Maroon Five, Green Day, Disney on Ice et The Lumineers», précise Robert Masson. 
Les seuls événements exclus sont le Tournoi international de hockey pee-wee et les matchs des Remparts. Il y a 65 permanents qui travaillent au Centre Vidéotron. L'AIETS compte quelque 400 membres.