Le Comité de mise en valeur de la maison Rodolphe-Audette souhaite que cette maison de Lévis soit dédiée au domaine public et qu'une nouvelle vocation à caractère éducatif, culturel, coopératif ou communautaire doit lui être trouvée afin de mettre en valeur les différents aspects de son riche patrimoine historique.

Maison Rodolphe-Audette: un écomusée proposé

Menacée de démolition, la maison Rodolphe-Audette dans le Vieux-Lévis pourrait devenir un écomusée d'histoire populaire, propose le comité de mise en valeur de cette résidence centenaire.
«C'est beau s'opposer à la démolition, mais il faut avoir un projet d'avenir et je pense que les citoyens et les touristes seraient intéressés par ça», lance Michel Belleau, président du comité. 
M. Belleau croit que Lévis devrait s'inspirer de l'Écomusée du fier monde de Montréal pour créer un centre d'interprétation dédié à l'histoire lévisienne et à la généalogie dans cette maison située sur la rue Saint-Laurent, non loin du quai Paquet. Le comité propose qu'une exposition permanente soit consacrée à Guillaume Couture, considéré comme le fondateur de Lévis, dans ce futur centre d'interprétation. 
Le Comité de mise en valeur de la maison Rodolphe-Audette croit que le projet de requalification de cette maison permettrait de structurer l'offre touristique de Lévis, en créant «un lien naturel» entre le secteur de la traverse et les autres lieux historiques du Vieux-Lévis. 
Pour renforcer ce lien, le comité propose d'aménager un circuit piéton et cycliste entre le bureau d'accueil touristique, qui s'installera prochainement dans l'ancienne gare de la traverse Québec-Lévis, et la maison Rodolphe-Audette. De là, les visiteurs pourraient également redescendre une côte autrefois connue sous le nom de côte de la Cabane des Pères et accéder à ce qui est considéré comme le premier lieu d'occupation européenne sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, situé à 350 mètres à l'est du chantier historique A. C. Davie. Vers 1647, les pères Jésuites y établirent une cabane de pêche à l'anguille, et rapidement, l'endroit devint le lieu de rassemblement des premiers colons pour traverser le fleuve en canot jusqu'à Québec. 
M. Belleau a l'intention de présenter son projet pour la maison Rodolphe-Audette aux élus lors du conseil municipal lundi soir. Rappelons que la Ville de Lévis avait sauvé cette maison de la démolition en 2014, mais le propriétaire est revenu à la charge en demandant une nouvelle fois de la démolir à la fin de l'année 2016. La Ville de Lévis serait toujours en attente d'un avis externe du ministère de la Culture à ce sujet. 
Plus de détails à venir...