«La maison Girardin compte parmi les plus anciennes maisons en bordure du chemin du Roy (maintenant avenue Royale), qui reliait Saint-Joachim à Montréal.»
«La maison Girardin compte parmi les plus anciennes maisons en bordure du chemin du Roy (maintenant avenue Royale), qui reliait Saint-Joachim à Montréal.»

Maison Girardin: un site de spectacle à revamper 

La Ville de Québec prévoit remodeler le site de spectacle de la patrimoniale maison Girardin du secteur Beauport. Reste à trouver le bon concept.La demeure inscrite au Registre du patrimoine culturel du Québec est plantée au confluent de l’avenue Royale, de la rue de l’Académie et de l’avenue du Couvent. Si ça peut aider à vous situer, c’est en diagonale du bureau d’arrondissement Beauport. L’école Académie Sainte-Marie est aussi tout près.

Donc, l’administration municipale juge qu’il est temps de revamper un peu la place publique installée dans la cour de cette «ancienne maison de ferme construite à une date inconnue entre 1784 et 1819 […] au coeur du bourg de Fargy, l’un des premiers noyaux villageois au Québec», raconte-t-on dans le répertoire patrimonial étatique. «La maison Girardin compte parmi les plus anciennes maisons en bordure du chemin du Roy (maintenant avenue Royale), qui reliait Saint-Joachim à Montréal.»

Restaurée au cours des années 1980 et 1990, elle abrite maintenant «le Centre d’interprétation de l’arrondissement historique et renferme l’exposition permanente Beauport en un tour de main», indique une page Web de la Ville de Québec.

La place publique installée dans la cour de la Maison Girardin.

Pendant la belle saison, l’endroit est animé par la Société d’art et d’histoire de Beauport. Aussi des spectacles sont organisés sur la scène extérieure.

«Plusieurs activités culturelles se déroulent à l’agora sur le site de la maison Girardin», lit-on dans un document récemment diffusé par la mairie. Mais il semble le théâtre aurait besoin de rénovations : «Une analyse est requise afin de revoir l’aménagement de l’agora. Une démarche est en cours par le Service des loisirs, des sports et de la vie communautaire, afin de documenter les besoins des différentes clientèles.»

Conseillère en communication à la Ville, Wendy Whittom ajoute : «La Ville évalue la possibilité d’optimiser l’expérience des usagers par un réaménagement de l’agora située sur le site de la maison Girardin. Pour l’instant, la Ville en est à la phase d’évaluation du projet et des différents scénarios possibles. Aucun échéancier n’a été fixé.»

Les élus viennent donc de libérer 50 000 $ pour financer la quête de la bonne idée. «Ce montant servira à financer les études et les honoraires professionnels», fait-on valoir dans le Plan d’investissement quinquennal de la cité. Le mandat : «Analyser les besoins et effectuer une estimation des travaux.» 

«Les fonds permettront ensuite de bien planifier les propositions d’aménagement, d’en évaluer la faisabilité et les coûts.»