André Voyer, nouveau candidat à la mairie de Lévis, avait voulu devenir conseiller dans le district de Christ-Roi sous la bannière du parti Renouveau Lévis en 2013.

Lutte pour la mairie de Lévis 

Les Lévisiens seront finalement appelés aux urnes le 5 novembre pour choisir leur maire. Alors que Gilles Lehouillier se dirigeait droit vers une victoire sans opposition, André Voyer est sauté dans l'arène mercredi comme indépendant.
Le maire sortant accueille avec «respect» ce nouvel adversaire, qui lui permettra de débattre de ses idées. «Quand t'es élu par acclamation, il me semble que t'as pas la même flamme que si, à un moment donné, tu fais face à une certaine adversité [...] Peut-être que nos adversaires aussi peuvent amener certaines idées intéressantes, qu'on va sûrement récupérer si elles sont bonnes», a-t-il souligné en conférence de presse pour lancer sa campagne électorale. 
Lévis Force 10 - Équipe Lehouillier est le seul parti à présenter une équipe complète de 15 candidats. Ils ont chacun déjà frappé à plus de 800 portes pour rencontrer des électeurs. «On est confiants, je l'admets, mais il faut faire bien attention, et il faut surtout continuer la rencontre avec les gens», a martelé leur chef Gilles Lehouillier. 
Ce dont les citoyens parlent le plus? Le troisième lien routier, qu'ils réclament pour améliorer la fluidité de la circulation et éviter la «stagnation économique» de la région, selon M. Lehouillier. «Ça serait une grave erreur de débuter la construction du pont de l'île d'Orléans sans qu'on ait les scénarios déposés sur la table pour le troisième lien».
Le deuxième cheval de bataille du parti sera de favoriser l'attraction de main-d'oeuvre à Lévis, en tentant notamment d'accueillir plus d'immigrants. M. Lehouillier raconte que depuis un an, des commerçants et des industriels l'appellent pour lui raconter à quel point ils manquent d'employés. 
Gestion rigoureuse
Enfin, Lévis Force 10 veut maintenir une gestion rigoureuse des dépenses, afin que Lévis demeure l'une des grandes villes du Québec qui taxe le moins ses citoyens. L'équipe Lehouillier n'a pas dévoilé tous ses engagements mercredi, mais promet de présenter une liste à la population au cours des prochaines semaines, pour la mairie et dans chacun des districts. Si le maire est réélu, il souhaite dès 2018 entreprendre une vaste consultation sur les services que souhaitent recevoir les citoyens. 
Lévis Force 10 mènera au cours des prochaines semaines une campagne sobre et discrète, avec un budget électoral qui ne dépassera pas 35 000$, soit à peine le quart du montant qui serait autorisé par la loi. Un maximum de quatre affiches seront apposées par candidat. M. Lehouillier soutient que ce sont les citoyens qui paient 70 % des dépenses électorales des partis et c'est pourquoi il souhaite que celles de son équipe soient limitées au minimum.
André Voyer se présente pour la démocratie
«Je ne me présente pas contre le maire Lehouillier. Je me présente pour mon projet démocratique et pour les citoyens de la Ville de Lévis.»
C'est ainsi qu'André Voyer, nouveau candidat à la mairie de Lévis, voit son engagement. Celui qui avait voulu devenir conseiller dans le district de Christ-Roi sous la bannière du parti Renouveau Lévis en 2013 tente maitenant sa chance seul. Il avait également cherché en mars à devenir le chef de Renouveau Lévis, mais les membres du parti avaient préféré élire Éric Lambert. 
M. Voyer dit avoir pris sa décision finale il y a trois semaines. Celui qui travaille comme livreur pour une boulangerie et une pharmacie a décidé de quitter son emploi à la boulangerie pour pouvoir se consacrer à sa campagne. Il dit avoir recueilli plus de 200 signatures d'appui et déposera officiellement sa candidature jeudi. 
M. Voyer est bien conscient de la longueur d'avance du maire sortant, mais vise tout même la victoire. Ce qu'il veut surtout apporter dans l'espace public, c'est son idée inspirée de grands philosophes d'instaurer à Lévis un nouveau type de démocratie, fondée sur un conseil des voisins, soit 20 personnes qui entourent chaque conseiller municipal. 
Le candidat milite en faveur du transport en commun et ne comprend pas pourquoi M. Lehouillier a laissé tomber le projet de Service rapide par bus (SRB). 
Rappelons que Renouveau Lévis a annoncé lundi ne pas vouloir présenter son chef au poste de maire. Éric Lambert brigue plutôt un poste de conseiller. Le parti avait toutefois laissé la porte ouverte à l'appui d'un candidat indépendant à la mairie, mais M. Voyer ne pourra pas profiter de cet appui. «Nous lui souhaitons la meilleure des chances, mais nous supporterons des solutions et non des idées et visions idéologiques préconçues», a réagi M. Lambert mercredi.