Le parcours d'escaliers et de belvédères avait été fermé pendant quatre mois en 2013 pour  travaux de mise aux normes. Il ouvrira plus tard cette année aussi pour les mêmes raisons.

L'ouverture du sentier des Grèves encore retardée

Pour un deuxième été consécutif, le sentier des Grèves, qui donne une vue sur le fleuve et les ponts, ouvrira plus tard que prévu en raison de travaux de mise aux normes.
Considéré comme la phase 2 de la promenade Samuel-De Champlain, le parcours d'escaliers et de belvédères avait été fermé pendant quatre mois en 2013 pour les mêmes raisons. 
Le sentier piétonnier doit normalement être accessible du 1er mai au 1er novembre. Il faudra toutefois attendre au début du mois de juillet pour s'y rendre. Les escaliers nécessitent de nouveaux correctifs, a indiqué vendredi au Soleil la Commission de la capitale nationale du Québec, (CCNQ), maître d'oeuvre du projet.
Les sept escaliers et les deux belvédères qui ont coûté environ 3 millions $ au Trésor public n'en seront qu'à leur troisième été d'activité. 
Ils avaient été inaugurés en grande pompe, en juin 2012, par l'ex-premier ministre Jean Charest et le maire de Québec, Régis Labeaume.
Or, la CCNQ a estimé l'an dernier que les garde-corps des belvédères et de certains escaliers ne respectaient pas les normes du Code du bâtiment. Ils ont été rehaussés, ce qui a empêché l'ouverture du sentier de mai à septembre 2013.
L'organisme public a intenté une poursuite de 245 000$ contre la firme les ayant conçus, David Arbour et Associés (DAA), afin de récupérer les sommes des travaux de mise aux normes.
Le litige est toujours devant les tribunaux, et la CCNQ se réserve le droit de gonfler d'environ 170 000 $ la facture réclamée à la firme DAA pour les nouveaux travaux effectués en mai et en juin. Ceux-ci consistent à ajouter du grillage sur les escaliers pour les rendre plus sécuritaires.
«Le sentier va être disponible à partir du mois de juillet», assure le porte-parole de la CCNQ, Gilles Émond.
D'ici là, la partie ouest du sentier vers la plage Jacques-Cartier sera accessible aux piétons, contrairement à la portion d'un kilomètre composé de 561 marches, de deux passerelles et de deux belvédères.
D'autres travaux
Le sentier des Grèves n'en a pas fini avec les travaux, puisqu'il sera éventuellement rattaché à la première phase de la promenade Samuel-De Champlain, qui longe le fleuve Saint-Laurent sur 2,5 kilomètres. 
Le ministère des Transports du Québec veut profiter d'éventuels travaux sur le boulevard Champlain pour aménager un segment piétonnier et une piste cyclable qui relieront le quai des Cageux au sentier des Grèves.