Dimanche et lundi, quatre bureaux de vote étaient ouverts dans la circonscription de Louis-Hébert pour ceux désirant exercer leur devoir de citoyen avant la date du 2 octobre. En matinée lundi, le Directeur général des élections du Québec a chiffré le taux de participation à 7,96 %.

Louis-Hébert: des électeurs assidus malgré les controverses

Le début de campagne pour le moins rocambolesque à l'élection partielle dans Louis-Hébert n'a pas refroidi les électeurs rencontrés lundi par Le Soleil alors que près de 8 % des résidents de la circonscription avaient voté par anticipation, selon une première compilation.
«Si je ne vote pas, je ne peux pas chialer!» a candidement laissé tomber Jocelyne Perreault, rencontrée au Centre communautaire Champigny situé sur le boulevard Wilfrid-Hamel. La dame, qui ne se gêne pas pour exprimer sa préférence à l'égard la candidate caquiste, Geneviève Guilbault, se dit admirative devant ceux qui osent poser leur candidature tant, selon elle, la population perd confiance vis-à-vis des politiciens. 
Un homme préférant taire son nom croit également qu'il est important d'exercer son devoir de citoyen. «Ce qui s'est passé ça ne m'a pas vraiment surpris. C'est dans l'ADN du Parti libéral», affirme-t-il au sujet de l'ex-candidat du gouvernement Couillard, Éric Tétrault, qui s'est retiré de la course en raison d'allégations de harcèlement auprès d'employés alors qu'il était à l'emploi d'ArcelorMittal. Le candidat caquiste, Normand Sauvageau, a déclaré forfait pour des raisons semblables. 
Ce citoyen admet cependant que l'ex-député Sam Hamad a bien représenté ses commettants. «Mais sa gestion de ministre, c'est une autre paire de manches!»
James Donovan, qui habite Louis-Hébert depuis 40 ans, résume en une phrase sa pensée. «Si je vote pour le parti, je choisis les libéraux, mais pour le candidat, c'est la CAQ!» Il juge que les gouvernements libéraux qui se sont succédé ont beaucoup aidé l'économie du Québec. «Mais j'aime bien l'engagement de la jeune [caquiste]», exprime-t-il.  
Un autre homme, qui a travaillé à la sécurité de l'Assemblée nationale, se disait encore indécis à quelques minutes de faire son choix. Malgré son indignation par rapport à ce qu'il a vu en coulisses et en début de campagne, il jugeait essentiel de se déplacer.
Taux de participation de 8 %
Dimanche et lundi, quatre bureaux de vote étaient ouverts pour ceux désirant exercer leur devoir de citoyen avant la date du 2 octobre. En matinée lundi, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a chiffré le taux de participation à 7,96 %. Une mise à jour est prévue mardi. 
À titre comparatif, le taux de vote par anticipation au scrutin général de 2014 a été de 32,25 %. Ce chiffre final inclut les bulletins remplis dans les installations en hébergement, ceux enregistrés au bureau du directeur de scrutin ainsi qu'au domicile de l'électeur. 
Louis-Hébert est reconnue pour l'assiduité de ses électeurs puisqu'en 2014, 83,7 % d'entre eux s'étaient déplacés pour choisir leur député, un record de participation dans la province.