Depuis le 28 août, le maire Émile Loranger est isolé au conseil municipal.

Loranger prié de rester chez lui par les conseillers de L'Ancienne-Lorette

Les conseillers de L’Ancienne-Lorette se distancient de plus en plus du maire Émile Loranger. Lors d’une séance extraordinaire prévue lundi, ils demanderont au maire, visé par une plainte de harcèlement psychologique, de rester à la maison le temps que la lumière soit faite.

De plus, les élus «se réservent le droit de demander une enquête contre le maire auprès de la Commission municipale du Québec et du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire», selon ce qu’on peut lire sur l’ordre du jour. 

On apprenait en juin qu’une plainte avait été déposée à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Émile Loranger ne participait plus aux séances du conseil municipal depuis le 24 avril.

Aussi, depuis le 28 août, Émile Loranger est isolé au conseil municipal. Les quatre conseillers de son équipe l’ont abandonné pour siéger comme indépendants.