Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, présentera son projet de loi au cours des prochaines semaines.

Loi sur le statut de capitale: Coiteux garde le cap sur le printemps

Le ministre Martin Coiteux assure avoir toujours «l'intention» de faire adopter une loi sur le statut de capitale ce printemps.
Le successeur de Pierre Moreau aux Affaires municipales dit s'inscrire «totalement dans les engagements que le gouvernement a pris de reconnaître un statut de capitale nationale à Québec», jeudi.
Lundi, le maire de Québec a montré des signes d'inquiétude quant à l'état d'avancement de la législation qui doit lui donner plus de pouvoirs en matière d'urbanisme, de transport et d'environnement, notamment. Selon Régis Labeaume, il y a des retards imputables à «la force d'inertie des bureaucrates» qui rechignent à «l'idée de transférer les pouvoirs aux villes». Il s'est dit «déçu». «Ça fait deux ans, il ne s'est pas fait grand-chose», a affirmé M. Labeaume.
L'automne dernier, le cabinet du ministre des Affaires municipales assurait déjà que le projet de loi était «avancé». Il restait toutefois «des détails à compléter». L'adoption était promise pour le printemps 2016.
«J'aurai l'occasion de rencontrer le maire [Labeaume] prochainement, donc on va travailler là-dessus pour le faire dans les meilleurs délais», a assuré le ministre Coiteux jeudi.
Commissaire au lobbyisme
De son côté, la nouvelle ministre responsable de la Réforme des institutions démocratique, Rita De Santis, a réitéré sa confiance envers l'actuel commissaire au lobbyisme, François Casgrain. «Absolument», a-t-elle assuré. Depuis quelques jours, le commissaire et le maire de Québec sont à couteaux tirés.
M. Labeaume reproche à M. Casgrain d'utiliser ses «pouvoirs extrêmes et dangereux» pour tenter de le piéger. «Il a le goût de me pogner», a dit le maire, soulignant ne pas avoir confiance dans le commissaire. De son côté, M. Casgrain soutient que le maire «déforme la réalité» et que la Ville de Québec n'est pas la cible d'un acharnement.
«Les responsabilités du commissaire, on les retrouve dans une loi, a noté la ministre De Santis. [...] C'est quelque chose qui va devoir être réglé entre eux.»
Les adjoints parlementaires
Karine Vallières (Richmond): adjointe du premier ministre «pour le volet jeunesse»
Serge Simard (Dubuc): adjoint du premier ministre pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean
David Birnbaum (D'Arcy-McGee): adjoint du ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur pour les volets éducation primaire et secondaire et enseignement supérieur
Marc Carrière (Chapleau): adjoint du ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur pour le volet infrastructures scolaires
Ghislain Bolduc (Mégantic): adjoint du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports
Jean Boucher (Ungava): adjoint du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs
Guy Bourgeois (Abitibi-Est): adjoint du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord
Germain Chevarie (Îles-de-la-Madeleine): adjoint du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
André Drolet (Jean-Lesage): adjoint de la ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional
André Fortin (Pontiac): adjoint du ministre des Finances
Richard Merlini (La Prairie): adjoint du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor
Marie Montpetit (Crémazie): adjointe du ministre de la Santé et des Services sociaux
Norbert Morin (Côte-du-Sud): adjoint du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire
Marc H. Plante (Maskinongé): adjoint du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Saul Polo (Laval-des-Rapides): adjoint de la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation
Jean Rousselle (Vimont): adjoint du ministre de la Sécurité publique
Monique Sauvé (Fabre): adjointe du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale
Caroline Simard (Charlevoix-Côte-de-Beaupré): adjointe de la ministre du Tourisme
Yves St-Denis (Argenteuil): adjoint de la ministre responsable du Travail
Véronyque Tremblay (Chauveau): adjointe de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie