Régis Labeaume

LNH: le silence de Labeaume planifié par Québecor

Le maire de Québec, Régis Labeaume a participé à une stratégie de communication bien orchestrée par Québecor, ce qui explique son silence de mercredi, a révélé le pdg de l'entreprise, Pierre Dion.
Le maire a accepté de laisser Québecor faire sa tournée médiatique en premier, a dit M. Dion au Soleil jeudi.
«J'ai été en contact avec Régis tous les jours dans la dernière semaine et je lui ai dit: "M. le maire, voici notre planification: on va à Vegas, ensuite on prend l'avion et on tient à venir à Québec faire la tournée des médias. Le dossier des Nordiques, c'est Québecor alors on aimerait ça faire la tournée», a expliqué M. Dion. Après quoi, le maire aura tout le loisir de commenter. Une proposition acceptée par Régis Labeaume. «Il a dit pas de problème. Je comprends», a poursuivi M. Dion.
Commentaires intrigants
Ces explications fournies par le pdg de Québecor permettent de comprendre les commentaires intrigants du maire de Québec, mercredi, quelques heures avant le discours du commissaire de la Ligue nationale, Gary Bettman, confirmant que Québec n'obtenait pas d'équipe d'expansion.
«Vous allez tout comprendre», avait lancé M. Labeaume mercredi. Cette déclaration avait suscité bien des questions et ravivé un certain espoir sur ce qui allait être annoncé en fin de journée par M. Bettman. Or, à ce moment, le maire savait tout et son commentaire portait sur la stratégie de communication de Québecor et non sur le verdict de la LNH. 
En point de presse, Régis Labeaume avait justifié son silence par le fait qu'il assistait à la graduation de sa fille.
Le silence du maire a notamment été dénoncé par la conseillère de l'opposition Anne Guérette, qui a dit mercredi qu'elle aurait souhaité voir le maire «partager le sentiment de déception avec la population».