La Ville de Québec tenait une journée d'accueil des nouveaux arrivants au Centre Vidéotron, samedi.

L’immigration toujours capitale pour la Ville de Québec [PHOTOS]

En accueillant les nouveaux arrivants qui se sont installés depuis un an dans la capitale samedi au Centre Vidéotron, la Ville de Québec tient à démontrer l’importance qu’elle accorde à l’immigration, entre autres pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre que vivent plusieurs entreprises.

«Merci de nous faire l’honneur de vous installer à Québec. On a vraiment besoin de vous ici! Vous allez enrichir la ville avec votre culture et vous allez découvrir une ville où il fait bon vivre, une ville qui n’est pas du tout ennuyante», a déclaré la conseillère municipale Émilie Villeneuve dans son allocution, faisant également écho à l’élément qui rebute le plus les immigrants qui choisissent de s’établir à Québec. «Je sais que ça prend beaucoup de courage pour quitter son pays, mais je veux vous rassurer au sujet de l’hiver: cet hiver, ce n’est pas normal. Les autres années, ce sera plus facile!», a-t-elle terminé sur une note plus légère.

Il n’était cependant pas question de l’hiver dans les paroles de Mariama Yacouba, une Malienne installée à Québec depuis le 6 décembre avec ses trois enfants et son neveu. «Ce n’est pas nous qui avons choisi Québec, c’est Dieu qui a choisi pour nous. Chez nous, il y a beaucoup de guerres, des viols, ce n’est vraiment pas beau. Nous habitions depuis six ans dans un camp de réfugiés au Niger quand nous avons finalement eu nos visas. Nous sommes très contents d’être ici, Québec est une très belle ville», a lancé, reconnaissante, la femme à la peau tatouée et aux vêtements colorés.

Rétention

En entrevue avec Le Soleil, Émilie Villeneuve a insisté sur l’importance de garder un bon taux de rétention des immigrants à Québec. «Il est présentement de 94 % et c’est excellent, mais nous avons aussi besoin du 6 % qui ne reste pas! Nous avons une qualité de vie exceptionnelle ici et la seule chose dont les gens nous parlent, c’est la température! C’est pour ça que nous avons ici des organismes comme Motivaction Jeunesse pour initier les nouveaux arrivants aux sports d’hiver afin qu’ils puissent apprivoiser cette saison», a-t-elle expliqué. Plusieurs des nouveaux arrivants qui participaient à cette journée d’accueil ont ainsi pu s’initier au patin sur glace, une activité que plusieurs n’avaient jamais pratiquée, grâce à des patins fournis par l’organisme.

Présentement, Québec accueille entre 2500 et 3000 immigrants par année en plus de quelque 5000 étudiants étrangers et 3000 travailleurs saisonniers. Ces personnes proviennent en grande partie de la France, de la Colombie, du Maroc, de l’Algérie et de la Chine. Québec comptait en 2016 37 340 immigrants permanents, un bond de 37 % par rapport aux 27 230 de 2011. Elle demeure quand même la région métropolitaine canadienne avec la plus faible proportion d’immigrants, soit 5,7 %, même si ce taux est en hausse de 30 %.

«Moi, j’aimerais que les nouveaux arrivants aient accès à plusieurs services et activités dès qu’ils arrivent à Québec. Par exemple, pourquoi ne pas leur faire tout de suite une carte de bibliothèque? Ou leur offrir un billet pour accéder directement à certaines activités, notamment la baie de Beauport? C’est un dossier sur lequel je travaille et je suis convaincue qu’en participant aux activités offertes par la Ville, on a encore plus de chances que nos nouveaux arrivants tombent en amour avec Québec», ajoute Mme Villeneuve en terminant.