L'horloge du Jura arrêtée

Arrêtée depuis mercredi matin en raison d'un problème avec son mécanisme, l'horloge du Jura installée dans les jardins de l'Hôtel-de-Ville de Québec aura besoin des bons soins d'une équipe de la Suisse avant de pouvoir fonctionner de nouveau.
<p>Une équipe de l'école d'horlogerie de Trois-Rivières a inspecté l'horloge du Jura, le 10 septembre dernier.</p>
«C'était déjà prévu qu'il y ait une évaluation un an après l'installation et là, on s'est rendu compte qu'il y a une pièce qui doit être changée», explique Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire Régis Labeaume.
Cette fois, la défaillance provient d'une pièce du mouvement. Le problème a été détecté par une équipe de l'école d'horlogerie de Trois-Rivières, venue faire une inspection la semaine dernière. C'est toutefois des membres de la maison d'horlogerie suisse Richard Mille, celle qui a conçu l'horloge, qui viendront ajuster le tout dans les prochaines semaines. «Ça montre à quel point ils ont le souci de la qualité. Ils ont décidé de venir eux-mêmes réparer ça et c'est tout à leur honneur», ajoute M. Nolin, qui précise que ce voyage ne coûtera rien à la Ville de Québec.
Cette horloge monumentale, cadeau de la République et Canton du Jura pour le 400e anniversaire de la Ville de Québec, a beaucoup fait jaser au cours de la dernière année.
Installée dans une cage de verre tempérée de 500 000 $ en septembre 2014, elle a connu ses premiers ratés en octobre. Une des aiguilles a été changée en janvier, ce qui n'a pas empêché l'horloge de connaître d'autres imprécisions au cours de l'année.
En conférence de presse plus tôt en journée, le maire Labeaume a choisi d'éviter les questions à ce sujet. «J'ai pas le goût de parler d'horloge. Je sais que ça vous excite, mais moi, ça ne m'excite pas du tout», a-t-il lancé.