La première séance en ligne du conseil de L'Ancienne-Lorette sans Émile Loranger a connu des problèmes techniques.
La première séance en ligne du conseil de L'Ancienne-Lorette sans Émile Loranger a connu des problèmes techniques.

L’hommage à Émile Loranger amputé par des difficultés techniques

La séance du conseil municipal de L’Ancienne-Lorette s’annonçait différente, mardi soir. Non seulement elle se tenait en ligne en raison de la crise sanitaire, mais c’était aussi la première séance depuis le décès du maire Émile Loranger. 

Les conseillers municipaux se sont retrouvés virtuellement pour la tenue de la séance ordinaire du conseil, pandémie de COVID-19 oblige. La diffusion était prévue en direct sur YouTube, mais des difficultés techniques ont forcé les conseillers à continuer leur vidéoconférence sans spectateurs. Leurs discussions inaudibles ont fait réagir les internautes et certains auraient préféré voir la séance ajournée. Pour les rassurer, la Ville a annoncé qu’elle rendrait disponible la séance sur le Web, en fin de soirée. Rappelons que le maire avait lui-même présidé une séance du conseil à distance, quelques jours à peine avant sa mort. 

Hommage 

Tout comme les drapeaux de l’hôtel de ville qui étaient en berne à l’annonce de son décès, les membres du conseil municipal rassemblés à distance avaient eux aussi prévu souligner le départ subit du maire Émile Loranger. Il est vrai que leur collègue s’était absenté souvent au cours des dernières années, mais cette fois-ci il ne remettrait plus les pieds à l’hôtel de ville. Dans la nuit du 1er au 2 avril, M. Loranger, qui dirigeait la municipalité depuis 1983, s’est éteint des suites de complications cardiaques à l’âge de 73 ans. 

On ne voulait donc pas passer sous silence son règne de plus de trois décennies. L’ordre du jour prévoyait une minute de silence en l’honneur du maire qui devait compléter un neuvième mandat consécutif à la tête de la municipalité. Un hommage lui avait par ailleurs été rendu lors de la séance du conseil d’agglomération du 8 avril. 

La mairesse par intérim Sylvie Papillon animait la séance du conseil. La nomination d’un maire suppléant a aussi eu lieu; il a été déterminé que le conseiller Charles Guérard, élu du district Saint-Olivier, en occupera les fonctions si Mme Papillon s’absente ou qu’elle n’est pas en mesure de remplir les devoirs liés à sa charge. 

Pour la suite des choses, les Lorettains seront conviés aux urnes lors des prochaines élections municipales, en novembre 2021. 

Une page d’histoire se tourne

Depuis le décès d’Émile Loranger, «reconnu pour ses qualités de rassembleur et de bâtisseur», le site Web de L’Ancienne-Lorette affiche une page en l’honneur du politicien et de sa carrière. «Reconnu [...] pour sa générosité et pour son respect profond des citoyens, M. Loranger était un homme du peuple, depuis toujours impliqué dans notre communauté. Parmi les grands combats de sa longue carrière, mentionnons celui des défusions, ainsi que celui de l’agglomération, qu’il continuait de mener de front dans le meilleur intérêt de notre population, qu’il plaçait toujours au cœur de ses décisions», peut-on lire au-dessus d’une liste énumérant plusieurs de ses réalisations majeures. Parmi celles-ci, notons la mise sur pied du Festival Lorettain, qui accueille chaque année plus de 10 000 visiteurs, ainsi que la construction d’infrastructures sportives et culturelles. 

Sur cette page hommage figurent aussi de nombreux messages de sympathies de collègues politiciens et de citoyens, ainsi qu’une galerie photos en guise de souvenir.