Le pdg de Supermétal, Jean-François Blouin
Le pdg de Supermétal, Jean-François Blouin

Lévis: Supermétal signe un contrat de 50 M$ dans l’Ouest canadien

Malgré la pandémie, le manufacturier québécois Supermétal a obtenu un mégacontrat pour la fabrication et l’installation d’un entrepôt «nouveau genre» en Colombie-Britannique. Ce projet, qui requiert 11 000 tonnes d’acier, est une occasion en or de percer le marché de la région de Vancouver, selon le pdg de l'entreprise, Jean-François Blouin.

«On est très heureux ! C’est sûr que lorsqu’on signe des contrats de cette envergure, c’est toujours un grand succès pour toute l’équipe. Ça rassure aussi nos employés qui se fient sur le carnet de commandes qui s’en vient», lance M. Blouin.

Le projet consiste à installer la charpente métallique d’un entrepôt de deux étages. Un «concept innovateur» selon le PDG, puisque celui-ci permettra entre autres aux camions de livrer les cargaisons à l’étage supérieur. L’ensemble des 500 employés de la compagnie sera donc mobilisé dans la fabrication et l’installation. Le processus de fabrication devrait commencer dans les prochains jours et s’effectuera principalement dans les usines de Lévis et de Sherbrooke. L’installation est prévue en septembre.

La moyenne des projets qu’effectue Supermétal nécessite entre 4000 et 5000 tonnes d’acier. Ce contrat de 11 000 tonnes démontre l’ampleur de la tâche. «Peu d’entreprises peuvent réaliser ce type de projet», estime M. Blouin.

En ces temps incertains, Supermétal a réussi à tirer son épingle du jeu et dénicher ce mégacontrat. En ce qui concerne leurs opérations au début de la pandémie, il y a eu plus de peur que de mal. L’entreprise a été autorisée à les poursuivre dans le secteur pétrochimique en Alberta et dans la construction de la biotech Medicago dans le secteur D’Estimauville à Québec. «Ça nous a permis de maintenir un certain niveau d’opérations dans nos usines. Mais pour l’instant, tout est reparti. On est dans une situation de retour à la nouvelle normale», souligne-t-il.

Supermétal, qui se spécialise depuis 60 ans dans la fabrication et l’installation de charpentes d’acier, effectue des contrats dans tout le Canada et dans l’Est des États-Unis.

En route vers l’Ouest

M. Blouin lorgne depuis quelques années le «marché prometteur» de la Colombie-Britannique. La compagnie avait déjà travaillé à la construction d’une tour de bureaux dans le centre-ville de Vancouver, mais ce deuxième contrat dans la région marque pour lui «le début d’une nouvelle ère». 

Supermétal, qui se spécialise depuis 60 ans dans la fabrication et l’installation de charpentes d’acier, effectue des contrats dans tout le Canada et dans l’Est des États-Unis. «Tous les revenus que nous allons chercher à l’extérieur du Québec viennent enrichir notre économie. On est fier de ça. Il n’y a pas beaucoup d’entreprises québécoises avec 500 employés qui œuvrent un peu partout en Amérique du Nord», affirme le pdg.

Au Québec, Supermétal a également réalisé plusieurs projets d’envergure par le passé, dont celui de la construction du nouvel échangeur Turcot à Montréal.