Le 25, rue Saint-Joseph, à Lévis, est passé mercredi sous le pic des démolisseurs.

Lévis rase une verrue urbaine

En donnant les premiers coups de pelle mécanique dans l'édifice délabré situé au 25, rue Saint-Joseph, à Lévis, la Ville a voulu envoyer un message clair à tous les propriétaires: ce sera dorénavant tolérance zéro pour les verrues urbaines, ces résidences désaffectées qui peuvent même menacer la sécurité publique.
La Ville avait des plaintes depuis 10 ans concernant cet édifice à logements. D'abord, de la part des locataires, qui ont été évacués en 2006 pour cause d'insalubrité du bâtiment, puis du voisinage.
La Ville de Lévis a obtenu récemment un jugement de la Cour supérieure qui l'autorisait à démolir l'édifice. La facture de 100 000$ sera refilée au propriétaire et s'il refuse de payer, la Ville peut même aller jusqu'à saisir le terrain, évalué à environ 160 000$.