«Au pire, nous allons terminer l’année avec un manque à gagner de 250 000 $», a précisé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.
«Au pire, nous allons terminer l’année avec un manque à gagner de 250 000 $», a précisé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Lévis dégage un surplus malgré la COVID-19

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
La Ville de Lévis dégage un surplus de 7,4 millions $ à la lumière de sa plus récente mise à jour économique.

Gilles Lehouillier a dévoilé ces résultats, lundi, quelques heures avant la séance du conseil municipal. «Nous avons réussi grâce a une gestion serrée des dépenses et à une reprise économique vigoureuse», a fièrement lancé le maire.

Ce surplus est rendu possible malgré la pandémie qui a provoqué une baisse des revenus et des dépenses additionnelles de 5,6 millions $. Pour équilibrer le budget, la Ville a principalement coupé 4,8 millions $ dans la masse salariale et 2,2 millions dans d’autres dépenses courantes.

Transport en commun

La Ville s’en tire bien même au chapitre du transport en commun, qui a pourtant subi une diminution radicale de revenus au printemps. «Au pire, nous allons terminer l’année avec un manque à gagner de 250 000 $», a précisé M. Lehouillier.

Selon lui, Lévis peut maintenant compter sur l’effervescence du marché immobilier pour aider les finances de la Ville. Signe que la reprise est bien réelle, le maire souligne que 89 % des contribuables respectent les délais de paiement de taxes.