Le déménagement des wagons stationnés depuis l’été 2016 a été mené le jour même de la publication, dans Le Soleil, de photos saisissantes prises par notre photographe Patrice Laroche.

Les wagons rouillés de Limoilou disparaissent

Le CN a déménagé jeudi quelques dizaines de wagons rouillés qui croupissaient depuis presque deux ans au cœur du quartier Limoilou.

Cette intervention n’est pas le fruit du hasard. Elle a été menée le jour même de la publication, dans Le Soleil, de photos saisissantes prises par notre photographe Patrice Laroche. Le reportage expliquait que les wagons se trouvaient sur la voie ferrée près du chemin de la Canardière et du Cégep Limoilou depuis l’été 2016 et n’avaient pratiquement pas bougé.

Or, jeudi, un lecteur du Soleil a remarqué du mouvement dès la matinée et nous en a avisés. En fin d’après-midi, il nous informait que les wagons en V identifiés Wisconsin Central ont complètement disparu du paysage. 

Joint au siège social de Montréal, Jonathan Abecassis, directeur des relations avec les médias du CN, a simplement confirmé que les wagons ont effectivement été déplacés. «On a trouvé un autre espace à l’intérieur de la gare de triage», s’est-il borné à dire. 

Mercredi, M. Abecassis avait fait valoir qu’«il n’y avait pas de demande pour ces wagons», puis qu’ils étaient parfois utilisés pour les besoins des clients du secteur, non sans subir «une batterie de tests» avant de reprendre la route. La gare de triage de Limoilou mène au port de Québec. 

Transports Canada a confirmé que la compagnie ferroviaire était dans son droit de laisser du matériel stationné sur les voies pendant une longue période, à condition que les règles d’immobilisation soient suivies. Ce qui était le cas.