Benoit Bernier, deuxième à partir de la gauche, et Mélanie Raymond, à sa droite, respectivement président et directrice générale des Fêtes de la Nouvelle-France, ont levé le voile sur la programmation de l'événement, jeudi.

Les Fêtes de la Nouvelle-France célèbrent le fleuve

Exit la Grande Allée et le défilé des géants. Les Fêtes de la Nouvelle-France seront concentrées cette année dans le quartier Petit Champlain, «près du fleuve».

C'est d'ailleurs devant un fleuve déchaîné par une onde de tempête que l’organisation a dévoilé jeudi, au Musée de la civilisation, la programmation des Fêtes qui seront célébrées du 1er au 5 août. 

+

+

Le premier gros changement est sans aucun doute le remaniement de la journée d’ouverture, marquée par le défilé des géants. Le cortège d’une dizaine de personnages historiques surdimensionnés ne déambulera pas en haute ville.

 «L’objectif était d’élaborer une thématique autour du fleuve et son héritage», a expliqué la directrice générale des Fêtes de la Nouvelle-France, Mélanie Raymond. Quoi de plus logique, donc, que de s’en rapprocher autant que possible et de laisser tomber le site de la Grande Allée, trop «excentré». 

Les géants seront plutôt exposés à place des Canotiers, le 1er août. Devenus «des classiques» des Fêtes selon Mme Raymond, les gens avaient «envie de s’en approcher». Les festivaliers auront ainsi tout le loisir de le faire. Quant au défilé, sans les géants, il sera formé de simples humains et déambulera chaque soir dans le Petit Champlain.

L’organisation mettra davantage à profit la place des Canotiers, qui permet de décloisonner les Fêtes. «Ça nous permet d’offrir un site merveilleux. Il y a énormément de beauté», a vanté le président Benoît Bernier. L’espace est aussi considéré comme «un lieu de vie» permettant d’accueillir les festivaliers, mais aussi les simples passants et cyclistes qui la fréquentent. 

Autre changement important, les Fêtes de la Nouvelle-France troquent les activités 100 % colon, imbriquées à la programmation lors des deux dernières éditions. Incluant par exemple une course de brouette et le concours d’ingestion d’épis de maïs, elles seront remplacées par le Défi Évasion. L’activité consiste en un jeu d’énigmes où les participants doivent se creuser «le ciboulot» pour arriver à s’évader. Le tout «adapté à l’époque de la Nouvelle-France».

Côté histoire, une douzaine de conférences seront données au Musée de la civilisation, soit quatre de plus que l’an dernier. Parcs Canada présentera notamment la conférence «Naufrages, échouements et sécurité maritime en Nouvelle-France».

Pour les gourmands, des classiques comme le Marché des saveurs et l’Auberge du Grand village à place de Paris seront de retour. 

Soirée rock

Le groupe rock Offenbach sera en tête d’affiche de la programmation musicale, tantôt traditionnelle, tantôt blues. Le spectacle aura lieu le 3 août à 20h, sur la scène TD. Le mythique groupe québécois — dont il ne reste de membre original que John McGale — a lancé un premier album en 33 ans, Renaissance, en mars dernier.

Les laissez-passer des Fêtes de la Nouvelle-France, le Médaillon, sont en prévente au coût de 10 $ jusqu’au 15 juillet et seront ensuite offerts à 12 $.