Le maire de Québec, Régis Labeaume
Le maire de Québec, Régis Labeaume

Les faits saillants du budget de la Ville de Québec

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Quelques faits saillants

- Les dépenses s’élèvent à 1,42 milliard $, en hausse de 1,1 % par rapport au précédent budget, auxquelles s’ajoutent 156 millions $ pour le paiement comptant des immobilisations (PCI). Le budget prévoit également la poursuite de la diminution de la dette nette pour une sixième année consécutive, avec une baisse de 10,4 M$. 

- La Ville a bénéficié d’une aide financière ponctuelle des gouvernements fédéral et provincial en vertu de l’Accord sur la relance sécuritaire, totalisant 55,7 millions $, soit 13,2 millions $ affecté en 2020 et 42,5 millions $ en 2021. 

- La facture de taxes 2021 pourra être acquittée en 4 versements égaux sans intérêts (3 mars, 3 mai, 5 juillet et 3 septembre), et ce, pour tous les propriétaires d’immeubles. Il est maintenant possible pour les citoyens d’adhérer au mode de paiement préautorisé en 4 versements égaux, sans frais ni intérêt, aux dates d’échéances légales.

- En 2021, sept des onze secteurs de la ville n’ont plus de taxe relative au remboursement des dettes des anciennes municipalités. La Ville a terminé en 2020 le processus visant l’harmonisation du fardeau fiscal pour toutes les catégories d’immeubles, un an avant la date limite.

- La diminution des dépenses relatives au remboursement des dettes des anciennes municipalités, avant la fusion de 2002, permet aux propriétaires d’immeubles résidentiels de certains secteurs de bénéficier d’une baisse moyenne de taxes de 0,1 % (2 $) pour la résidence unifamiliale moyenne.

- Maintien du ratio du service de la dette nette à 20 % ou moins du budget de fonctionnement. Ce ratio se chiffre à 14,0 % en 2021, en baisse de 0,6 % par rapport au précédent budget. 

(Source: Ville de Québec)

À LIRE AUSSI: La Ville de Québec atteint l’équilibre pandémique

Des investissements de six milliards$ d’ici 2025