La grande fête de la nature sur les plaines d'Abraham, le 26 mai dernier

Les employés des plaines d’Abraham mettent fin à leur grève

Les employés des plaines d’Abraham ont voté à 89 % en faveur d’une nouvelle convention collective mercredi, ce qui met fin à la grève, qui durait depuis le 25 juin. Leur retour au travail est prévu jeudi.

Cette nouvelle convention collective permet aux salaires de la cinquantaine d’employés de faire un bond de 22 %. Ces horticulteurs, guides, préposés à l’accueil et à l’entretien ménager ne rattrapent toutefois pas les salaires de leurs collègues qui travaillent chez Parcs Canada, avec qui la différence de salaire pouvait aller jusqu’à 42 %.

«On est quand même très heureux, parce qu’on a fait un grand bond en avant», commente Claudia Bellavance, membre de l’équipe de négociation affiliée à l’Alliance de la fonction publique du Canada. 

Mme Bellavance croit que c’est cette grève, tenue au tout début de la saison estivale, qui a permis de faire débloquer les choses avec l’employeur, la Commission des champs de bataille nationaux (CCNQ). Ses employés étaient sans contrat de travail depuis le 31 octobre 2017. 

La CCNQ n’a pas voulu commenter le dénouement du conflit de travail mercredi ou les effets qu’il a pu avoir sur les plaines d’Abraham, qui sont tout de même demeurées ouvertes au public pendant la grève. 

Des toilettes temporaires avaient été installées, mais le musée des plaines d’Abraham était fermé et les diverses activités d’animation n’avaient pas lieu. 

Notons que la grève des travailleurs a eu des impacts légers sur la Fête du Canada et le Festival d’été. Celle-ci se termine alors que la haute saison touristique commence.

Les employés des plaines d’Abraham sont responsables de l’accueil, de l’animation et de l’entretien général du site qui appartient au gouvernement fédéral. Ils assurent également la gestion du musée des plaines d’Abraham, qui rouvrira ses portes aux visiteurs jeudi, à 13h.